Accusé de corruption et d’abus de fonction alors qu’il dirigeait le Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb), Antoine Dayori  comparaît jeudi prochain devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. Il y sera avec 9 de ses coaccusés parmi lesquels se trouvent deux anciens directeurs généraux de la même structure.

Il faut dire que Antoine Dayori n’est plus libre de ses mouvements depuis le mardi 20 février 2018. Il a été placé sous mandat de dépôt ce jour là, de même que ses coaccusés. L’ex dg du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb) était un soutien du candidat Patrice Talon en 2016. C’est un membre de l’Alliance Soleil aujourd’hui dissout dans l’Union progressiste.

Il a aussi été ministre du gouvernement de Boni Yayi. L’homme sera fixé sur son sort après son procès à la Criet. En attendant, il semble rester fidèle à Patrice Talon.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom