L’ancien président de la République du Bénin, Thomas Boni Yayi effectue une sortie dans quelques instants chez lui à Cadjèhoun à Cotonou.  C’est ce qu’a annoncé son parti, FCBE. Il se prononcera sur la crise électorale au Bénin due à des législatives d’exclusion de l’opposition et d’autres partis.

Le président d’honneur des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) est très attendu. On se demande ce que sera réellement sa démarche pour avoir effectivement ce parlement qu’il souhaite pour le Bénin, d’après sa récente publication sur sa page facebook.

«Un Parlement à la fois légitime parce que bâti sur la base du choix libre de notre peuple et reposant sur un Cadre Légal consensuellement adopté. Un Parlement véritablement de contre pouvoir défendant l’intérêt général en vue de garantir l’équilibre des pouvoirs, source de Paix et de stabilité de notre chère Nation».

Prière ou résistance

La solution du président Boni Yayi pour y arriver d’après cette publication, c’est la fidélité à Dieu et la prière. «Je serais très reconnaissant à chacun et chacune de prier et de jeûner en implorant la miséricorde de notre Unique Créateur, Dieu des cieux et de la Terre, le Miséricordieux» affirmait-il. Il soutient que le «Père Céleste s’est engagé à doter (le peuple béninois) d’un Bénin nouveau marqué par son leadership à travers la qualité, la légitimité, la légalité, la crédibilité et l’indépendance de nos institutions fortes».

Boni Yayi restera-t-il fidèle à cette posture ou embouchera-t-il la même trompète que le couple Soglo et des forces politiques de l’opposition lors de leur sortie mardi 16 avril dernier à Vidolé, siège du parti de la Renaissance du Bénin (RB). Pour eux, la solution face aux législatives ouvertes seulement aux deux blocs du président Talon, est la résistance. Vidolé a été même baptisé siège de la résistance pour la sauvegarde des acquis démocratiques. Que dira Yayi ? On sera tous fixé dans quelques instants.

7 Commentaires

  1. il vaut mieux qu’il aille se caché à tchaourou et q’il arrête ces sorties stériles il est vrait bonicrétois est en manque de ces kermesses de prières organisé dans son temps avec l’argent du contribuable

  2. Voyons la réalité en face….qu’on soit de la mouvance et de l’opposition..

    Talon et ses amis..ont échoué….mais insister…pensant etre sous la protection des forces armées..est un suicide

    Houngbe..soglo,et yayi…ont tous parlé…et dans le meme sens

    Talon..doit capituler…s’il ne veut pas la honte..pour lui…et ses amis

    Et aussi..j’ai vu..des vidéos..des campagnes…et il faut reconaitre…qu’avoir 10 personnes..dans un meeting politique..prouve…que le peuple rejette la forfaiture

    Quand dieu veut te honnir…il te blague…

  3. IL FAUT TOUT BLOQUER…
    BLOQUER LES BUREAUX DE VOTE ET Y PRIER DEVANT…
    HALTE A LA DICTATURE DE LA RUSE ET DE LA RAGE.
    ICI C’EST LE BENIN

  4. Si rien ne s’est passé après son K.O. de triste mémoire aux Présidentielles de 2011, rien ne se passera non plus, avant, pendant et après les Législatives du 28 Avril 2019. Il implore la miséricorde de Dieu, alors qu’il est connu comme le pire des Présidents que le Bénin (ancien Dahomey) n’ait jamais connu, FAUCON DE DEDANS, MAIS COLOMBE DE DEHORS. La paranoïa…

  5. Moi je ne me fais pas d’illusions…..sur la sortie de yayi

    Yayi tient..plus à son image…de sage,de consultant électoral…de l’afrique….que de posture de resistant..

    A la rigueur..il va envoyer..ses amis se battre..dans les rues…tout en faisant..semblant de faire le contraire et de n’etre méler…à rien du tout

    Et pourtant..ceux qui connaisent..yayi savent qu’il est rancunier…malgré ce vernis de l’homme de dieu…

    Qu’il donne…un mot d’ordre de mobilisation…ou non…eh bien….le peuple prendra..la plénitude de sa souvaineté quitte à payer…le prix fort

  6. Surtout qu’il ne vienne pas nous parler de Dieu.
    Nous sommes 10 jours du 28 Avril. Toutes les activités devraient être bloquées en ce moment par un mouvement de protestation générale. Dieu, jeûne, que de la plaisanterie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom