Au Bénin, les élections législatives auront lieu le dimanche prochain. Une mission d’observation de l’Union africaine est déjà à Cotonou. Etablie à l’hôtel Golden Tulip, elle a rencontré hier mardi 23 avril, les partis politiques. A l’issue de la rencontre Eugène Azatassou, un membre des Forces Cauris pour un Bénin Emergent s’est confié à Frissons radio.

Loading...

“Il n’y a rien à observer”

Pour lui, il n’y a « rien à observer » parce que les élections ne seront pas transparentes, ni crédibles. « Si c’est une question de transparence, c’est déjà pipé. L’exclusion des partis d’opposition n’étant pas transparente, les élections ne pourront pas l’être. Ce sont  les deux partis du Chef  de l’Etat qui vont aux élections, donc il n’y a   pas de crédibilité à ce niveau-là. Par conséquent, il n’y avait rien à observer » a-t-il déclaré .

Rappelons que les FCBE n’ont pas pu déposer leurs dossiers de candidature pour ces législatives faute de certificat de conformité. Cette pièce n’a été délivrée à aucun des partis d’opposition.

Voir les commentaires

10 Commentaires

  1. En ce qui concerne les élections législatives sans mentir il n’y a rien à observer car les résultat sont connus d’avance c’est des nominations et non élections merci les observateurs de ‘L’ua sont en week-end au Bénin au frais des contribuables béninois

  2. Il n’y a vraiment rien à observer! Qu’ils restent au frais dans leurs hôtels, bien manger et retourner à leurs “envoyeurs”. Ils auront déjà accompli leur mission. Maintenant, s’ils veulent voir comment un peuple paisible boycotte les élections et qu’à côté, ont braque les chars à tous les coins de rue, ils seront servis.

  3. quelqu’en soit alpha ou oméga les législatives auront lieu pour moi les gagnants c’est le peuple et les perdants c’est la vielle classe politique et l’opposition vive la rupture et le nouveau départ !!!!!!!

    • Allez-y. Personnellement je ne m’inquiète pas. Les élections se dérouleront sans problèmes. Le camp Talon raflera tous les sièges comme prévu. Les vraies difficultés viendront après car nous auront un parlement peut-être légal mais illégitime.
      Bon courage

  4. Pourquoi c’est si compliqué d’accepter l’opinion des autres. C’est parce que vous êtes des pro-talon qu’il n’y aura pas de contradiction. Azatassou a raisons, il n’y a rien à observer

  5. J’aime bien la constance de Azatassou qui demande à nos observateurs de l’UA qu’il n’y rien à observer dimanche prochain chez nous.
    S’ils veulent faire du tourisme libre à eux.
    N’oun lieu point que ce même Azatassou qui se réclame de l’opposition a empoché 10 briques de Talon pour sa participation à une réunion de réflexion sur le système partisan
    Vous voyez un peu la posture de Azatassou ???
    Je passais
    Le Plombier

    • Ne racontez pas de l’ivrai. Les dix millions partagés par **** à des gens choisis dans le tas, c’était pour une réflexion sur la révision de la constitution entre autre sur le mandat unique. Monsieur Azatassou et les autres n’étaient pas demandeurs. C’est la première fois que pour une telle réflexion nationale, on partage de l’argent aux gens. C’était une tentative de corruption comme **** en a l’habitude, pourtant il prétend combattre la corruption des autres.
      Puisque le résultat de cette réflexion commandée n’a pas été dans le sens voulu, le régime a mis le rapport de côté et a écrit son propre projet de révision qui est diamétralement opposé à ce que le candidat Talon avait annoncé. Ceci a suscité le rejet du projet de la révision qui n’a même pas été lu au parlement. C’est cela qui a propulsé la politique de la ruse et de la rage en scène jusqu’à ce jour, au détriment de la démocratie et de l’ordre établi.
      L’on peut se damander ce qui est derrière cette témérité de vouloir réviser la constitution en vigueur coûte que coûte et ceci contre la majorité légitime des populations. Le régime répond que c‘est pour la volonté de réformer pour dévélopper. Encore le régime n’est pas capable de relever un seul motif de réforme qui aurait bloqué le développement.
      Le régime déclare vouloir développer, mais il semble pour un observateur averti que derrière cela se cache une entreprise malvaillante qui tôt ou tard sera à découvert. Car ce qui est fait pour le peuple et sans le peuple est contre le peuple.

Répondre à Napoléon1 Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom