Le couple Soglo et quelques membres de l’opposition étaient au siège de la Renaissance du Bénin dans l’après midi d’hier mardi 16 avril. C’était l’occasion pour Nicéphore Soglo de constater la forte militarisation des lieux baptisés désormais “Maison de la Résistance” . Selon le quotidien l’Evènement Précis, le président d’honneur de la RB a fustigé cet état de chose.

« L’armée protège la population et ne peut se retourner contre elle. C’est insensé et cela prouve que la peur a changé de camp. La preuve qu’également ce gouvernement et son chef savent qu’ils sont en dessous de tout et veulent se maintenir. Il sait que ce qu’il fait n’est pas bon et est à l’encontre du peuple » a-t-il déclaré. Nicéphore Soglo a par ailleurs opiné sur l’absence de l’opposition du processus électoral. Pour le président d’honneur de la Renaissance du Bénin, les dirigeants doivent œuvrer pour le respect de l’Etat de droit et de la démocratie. Le discours du député Eric Houndété sur le sujet était plus engagé.

“Ce combat, il faut le faire aujourd’hui”

Il a clairement fait savoir que le combat pour la démocratie était pour tout le monde. « Nous n’avons pas le choix. Ou nous le faisons aujourd’hui et nous périssons s’il le faut, ou nous ne le faisons pas et de toute façon nous allons périr.  Par conséquent, ce combat, il faut le faire aujourd’hui. Nous ne pouvons pas laisser passer » a-t-il déclaré. L’homme a par ailleurs fait savoir qu’il n’y aura pas d’élections sans l’opposition . « Je suis convaincu que la nature est avec nous et vous verrez l’œuvre de Dieu » a-t-il ajouté.

20 Commentaires

  1. Merci Président SOGLO
    Cette lutte ,nous la gagnerons !
    Nous n’allons jamais nous laisser TALON nous conduire comme des moutons.
    Ici c’est le Benin et non ses entreprises

    • Vous appelez ça courage!
      Le pharaon dont le cœur a été durci afin qu’il aille à sa perte. C’est le même cas de figure en ce moment avec les rupturiens. Votre cœur a été durci pour que le nettoyage de espèce soit total et bien fait par le peuple.

  2. L’intervention de soglo est disponible dans son entièreté et les “morceaux choisis” par cet article n’enlèvent rien à son délire. C’est plutôt lui qui est dans la peur. Il ne lui reste plus qu’à se constituer en prisonnier à la place de son fils leady pour sauver ce dernier.

  3. Ledoux, vous me faites rigoler!!!! Vous racontez n’importe quoi en prenant vos élucubrations pour des réalités. Balivernes de balivernes??? Donnez -moi un seul nom d’un citoyen béninois qui aurait été inquiété pour des conversations politiques tenues ou non au téléphone…Il n’y en n’a pas. Vous allez finir par vous rendre malades à la fin à force de suggestion de peurs irrationnelles…Vous faites pitié avec des raisonnements aussi biscornus…

    • Je ne suis pas sur ce Forum pour mettre a nu ces gens qui se plaignent. Tout d’abord le poids de leurs noms te depasse. Tu dois etre nne apres 1992.
      Et aussi je ne suis pas un trouillard pour reveler les noms, et cela montre que tu es encore un petit

  4. La situation se dégrade, le pouvoir se crispe et les institutions béninoises reculent.

    C’est quand même triste de voir des anciens obligés de ferrailler au soir de leur vie sur des choses acquises depuis 30 ans.

  5. Il en a habite. Au temps de Kerekou 2 on l’avait vu humilié. C’est l’humiliation qu’il cherche encore une fois. Des gens qui s’accrochent et qui ne veulent jamais lâcher. Depuis près de 30 ans cette famille vit à la charge des contribuables. C’est pour quand même leur retraite de la vie politique?

  6. Je n’arrive plus à disputer avec les membres de la famille resté au pays. Ils ont une peur on ne peut plus grande, notre conversation téléphonique est écouter etc….D’autres ne répondent pas aux appelle. C est grave !!!.
    Cela me rappelle L’HAITI de TONTON MACOUTTE.

  7. Le couple Soglo à tout notre soutien. Comme il la dit Soglo le combat C est maintenant. Alors, j’en appelle aux hommes de rang, la police, la police, l gendarmerie qu’ils s’alignent du côté de la population et mener le combat pour le maintien de la démocratie en Danger.
    Ĺa police, les militaires doivent accompagner et protéger les manifestants

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom