Un questionnement qui a tout d’une préoccupation en raison du déroulement actuel des faits et surtout du comportement du personnel politique béninois dans une période somme toute confuse. Parler d’acteurs politiques au Bénin reviendrait à voir dans ce qui s’y passe aujourd’hui comme un vilain jeu de rôle de mêmes personnages habitués à la même scène : les uns ayant le bon et le beau rôle, et les autres surpris devant une nouvelle pièce imposée. (N’y voyez aucune allusion aux mises en scène du quitus et / ou de la déclaration fiscale).

Loading...

Le plus curieux ou le plus surprenant est que dans le même temps, où s’ouvrent toutes sortes de débats ou de discussions, pour un consensus, l’impression générale qui se dégage, est que tout le monde voudrait montrer sa détermination.

Ceux qui pensent avoir la loi de leur côté n’en démordent face aux autres qui ne pensent qu’à mettre cette loi de côté. Et au-delà des arrière-pensées, les partis dits en marge de la loi et des textes ne comprennent pas d’où vient la subite fringale de légalité dont font preuve leurs « anciens alliés ».

Une situation et une ambiance un rien particulières : pré campagne ou campagne électorale ? Au même moment qu’on conteste certaines dispositions de la loi électorale, on suppute la possibilité d’un succès de la réforme.Certains font campagne en allant éclairer des villages et les ministres y vont également de leur couplet sur le PAG.

Pendant ce temps, ceux d’en face menacent ou s’opposent, comme on le dit de ces partis d’opposition frappés par la loi et qui voudraient un aménagement de celle-ci. Et dans ce qui, sans exagération aucune, peut être vu comme un vaudeville politico-juridique, le peuple se déchire, de cette façon qui décrédibilise le monde politique béninois. Les amis d’hier changent simplement « d’idéologie » et d’ennemis, lorsqu’ils sont aux affaires ou puisqu’ils ne sont plus aux affaires.

Une telle manière de concevoir la chose politique a toujours fait recette dans notre pays en dépit de la volonté affichée de ceux qui prônent la rupture d’y mettre fin. Et cette préoccupation que résume la question « Qui veut quoi au Bénin ? », devrait peut-être laisser place, pour les gens de notre génération, à l’angoissante interrogation qui est : « Qui veut autre chose pour le Bénin ? »

Dr Florentin CODO (Contribution)

Voir les commentaires

8 Commentaires

  1. Talon le dictateur ;
    Le Bénin, comme le Togo, comme le Burkina de compaoré, comme le Gabon de Bongo, comme le Cameroun de aniya….

  2. Imaginez-vous un instant, il y a élection seulement avec les deux partis de Talon. Il aura une assemblée à lui, pourra réviser la constitution à sa guise et il s’établira au Bénin une situation comme au Togo, oùla présidence de la Reépublique deviendra héréditaire pour passer de père en fils et les populations auront seulement à subir. Est-ce que nous voulons une telle situation au Bénin?
    Aucun sacrifice aujourd’hui n’est trop pour préserver aux populations la liberté, les droits de l’homme et tous les acquis de la conférence nationale. Le monde a l’oeil sur nous.

    Le glorieux peuple du Bénin ne va pas quand même redevenir au 21è siècle esclave d’une poignée de gens.

    • S’il vous plaît d’où tenez vous la présidence héréditaire de père en fils ?
      Votre président n’a pas de fils, peut être qu’il vous choisira comme héritier, on ne sait jamais.

  3. Qui veut quoi…au benin..!!!

    la question..triviale…..?

    Ce peuple d’il.létrés d’anal.phabètes,et d’ign.ares…veut le mensonge.les illusion,du mirage….et l’a…

    eh bien qu’il en bave..grave…!!

    C’est pédagogique..

  4. Renvoyer dos a dos le peuple et ses ennemis qui ont pour objectif de tuer le fragile espace democratiqe ne fait pas avancer le debat!
    La question cle est de savoir qui veut l’arret du processus demcratique et le retour aux pratiques autocratiques d’antan et qui veut sauvegarder ce qui peut l’etre des libertes individuelles et publiques, et maintenir la fragile democratie et imparfaite construite dans le sang et la sueur?
    Repondre a cette question permet d’eviter les confusions!
    D’un cote on a un groupe de partis et mouvements politiques aux interets et methodes certes divers, mais unis dans la volonte de preserver un maigre espace democratique, de l’autre Talon et son porte seviette d’avocat qui veulent parachever le controle economique du pays par un controle exclusif du pouvoir politique de facon a renfocer et perrnniser la main mise économique.
    Il fau etre clair et choisir son camp:
    Tout latriote a le devoir sacre d’arreter l’entreprise de viol de la societe par le clan Talon, un petit groupe de predateurs, arrogants et incompetents, de dandy, dont le souci de paraitre , la cupidite sans bornes, , creusent le tombeau de notre societe et sa democratie naissant

    • La fringale qui assailli aujourd’hui les uns qui veulent à tout prix que la loi soit respectée pour une fois est elle une reculade ou la volonté d’aménager la loi pour faire un lit aux autres habitues au non respect de la loi qui es le retour en arrière ?
      La démocratie est le régime du respect de la loi par excellence. Alors dites nous que veut le peuple : la démocratie ou le copinage ?

  5. “pré campagne ou campagne électorale ?” Un peu de tout ça qui révèle la confusion des esprits et leurs difficultés à discerner des choses pourtant très différentes et hiérarchisées.
    ” tout le monde voudrait montrer sa détermination.

    “Ceux qui pensent…la loi de leur côté…face aux autres… cette loi de côté” Tous parlent de Lois dont ils font une interprétation et un usage élastiques selon les circonstances… Prétexte ou au moins témoignage de vraie lacune !
    La question se situe au niveau du choix de société, fait depuis, et hérité de, la génération précédente, et de son principe de base : le débat contradictoire.

    Ergoter sur des articles, vitupérer avec force adjectifs et se complaire dans le verbe, amène à se dire que des élections à la française qui signeraient la mise en congé de toute cette cohorte politicienne feraient le plus grand bien au Bénin

    • Amen que Dieu t’entende. Si nous pouvons avoir un outsider qui pourrait balayer tout ce monde de politicards verreux vraiment on aurait rendu service au peuple béninois

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom