En 2017 débutait une enquête sur des soupçons d’ingérence de la Russie dans les élections présidentielles américaines de 2016. Le Procureur Mueller aidé de plusieurs autres, lançaient une investigation sur des allégations faisant état de manigances du Kremlin pour s’assurer que le candidat Donald Trump remporte les élections de 2016 contre son principal adversaire alors ; Hilary Clinton. Ce jeudi, le rapport devrait être rendu public.

Loading...

« Harcèlement présidentiel »

Selon la presse américaine, c’est au ministre de la Justice Bill Barr qu’il est revenu la mission de transmettre au Congrès le rapport du procureur Mueller. Avant de le mette à disposition du public, exempte de tous détails sensibles pouvant porter ‘’atteint à Sécurité Nationale ou à ses institutions’’. Mais l’information attendue par tous les américains dans les conclusions de ce rapport serait de savoir si oui ou non le président Trump se serait rendu coupable d’accointances avec une nation adversaire pendant sa course à la présidence. Cependant selon, le résumé de Barr présenté en conférence de presse dans la matinée, le rapport n’aurait présenté aucune preuve de nature à contredire les allégations de Trump de « non collusion »  avec la Russie.

Des déclarations auxquelles réagissait le président américain pour qui l’heure serait à la célébration, et à l’invective vis-à-vis de ses détracteurs.  Dans un tweet,  Donald Trump, accusait ses détracteurs de le harceler  taxant l’enquête de Mueller comme étant « La plus grande arnaque politique de tous les temps! » ; avant d’ajouter que  « Ce sont des policiers véreux et corrompus et les démocrates et leur parti qui ont commis les délits». L’enquête de Mueller aurait duré 22 mois, induit l’interpellation et l’inculpation de 34 ressortissants américains et russes, et produit un rapport de 400 pages.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom