« Victor, l’hypothèse de base de ma propre compréhension du modèle de gouvernance talon ne tiendrait plus s’il ne modifiait que l’article 56 comme le propose JB Elias ou même décide de faire recours à l’article 68 et 69 que tu lui suggères. Talon n’est pas dans la politique de l’apaisement. Il est dans la logique de renforcement de l’autorité de l’Etat, donc de l’exécutif, quel qu’en soit le prix politique.

Loading...

Il est dans le schéma Erdogan et rêve d’avoir la haute main sur la vie sociale, politique et économique du Bénin comme Kagamé, son modèle discret, au Rwanda. S’il réussit ce tour de passe passe le 28 avril, il renforce de façon absolue et « légal » mais illibérale le contrôle de l’exécutif sur la politique de développement. C’est son obsession. Cela lui permettra de piloter ses réformes comme il l’entend.

En clair, la démocratie béninoise est à rude épreuve. Elle apprendra qu’il n’y a jamais d’acquis. Et que Talon est un défi pour elle, en même temps que l’état des libertés publiques (« trop de libertés publiques sans impact sur la situation économique ») y est également perçu comme un défi par Talon. Ce dernier entend apparemment faire bouger cette démocratie dans un sens qui lui est favorable sans oublier ses propres intérêts. C’est dans cette confrontation des idéaux que se construisent les vraies démocraties. Ce sont les alchimies politiques de la promesse d’émergence, version béninoise. »

Professeur Francis Akindes est professeur titulaire de sociologie à l’université de Bouake Côte d’Ivoire

Voir les commentaires

20 Commentaires

  1. Commenter : Quand on s’organise mal en ne cherchant que son interêt c’est comme ça qu’on termine. Une opposition qui a des pires opposants en son sein et meme du meme parti. En tout ca queleque que soit le visage du bêlier la tabaski aura bel et biem lieu le 28 avril prochain.

  2. En avant le développement avec l’un des béninois ayant réussi sa vie. Comme lui le Bénin réussira économiquement. Merci

  3. Du courage mes frères, vous allez en souffrir, mais vous ne pourrai rien faire. C’est ce qu’on se trouve obliger de vivre quand on a une opposition animée par des individus sans objectifs, sans visions et malheureusement sans stratégies. c’est clair que l’opposition n’est pas seule responsable, mais elle ne s’est pas non plus montré à la hauteur des enjeux. La mouvance ayant tout fait pour garantir son hold up électoral

  4. les décisions…des cours et tribunaux de la cedeao…et ceux d’afrique sont au dessus des décisions de nos cours

    C’est librement inscrits dans nos constitutions…

    mais à la tete de l’état…et de nos inst et de la cour const…on a mis en place qui…..?

    Je ne veux pas parler des hommes ici…puisque tous les hommes n’ont pas la meme valeur,les memes cultures..

    et notre malheur..et celui de notre peuple…et par le bon vouloir des colonisateurs…c’est de nous avoir mélangé avec des gens…de culture maléfique..intrigueur….jamais incapable de dire vrai..

    Ils ont ont toujours triché….posé des cates contraire à la moral…puisque conditionné…par la culture de la ruse..et la rage…

    Vive atabor…!!!

      • je m’en fou…puisque c’est la vérité que je dis..

        la source de nos malheurs sont identifiée…c’est ethnique..un point c’est tout

        pendez vous si vous n’etes pas d’accord

          • dans ce cas…écrase…toi..disparais…puisque c’est le neoud du probleme…que les gens ne veulent pas évoquer..par peur d’etre traité de tous les noms.

            Moi j’en m’en fiche..

            Il y a une ethnie qui constitue..notre malheur au benin…identifable par leur posture..leur phisonomie…

          • la tronche..le regard,la posture..et les caractéristique du visage..du pr de la const…dit tout..sur ce qui nous arrive

            Associé ça à un enfant d’une certaine guédégbé…le résultat était prévisible

            le malheur..dans sa pureté génétique et culturelle..ne peut engendrer le malheur..

      • Suspendu…?…je l’ai été…mais celà change quoi…puisque je posterai mes opinions ailleurs…

        heureusement les réseax sociaux..il y en a plein
        mAIS LE SULTAN EST UNE MINE D4OR POUR LES R2SEAUX SOCIAUX…puisque que j ne suis pas dans le bisnours

        Beaucoup de forumistes aiment..me lire.surtout ce que eux ils n’osent pas dire

  5. je suis profondément déçu..et inquiet pour mon pays…que j’ai eu la chance de connaitre…(chaque commune,chaque régions et les hommes qui y vivent)…

    j’ai une parfaite connaissance..de la sociologie de ce pays..

    Comme c’était à la mode…j’ai été l initiateur d’un parti politique au benin…dont j’étais un des leaders…que j’ai du quitté..quelques mois apres…puisque donc ce milieu n’était pas le mien.

    Garba yaya gounou abdoulaye, mohamed gibigaye peuvent en témoigner..les bandes audios et vidéo…de l’ortb..gardent encore…tout sur le sultan aziz…ici..perçu pour un plaisantin…mais qui en réalité…n’en est pas..

    ceci dit…je déplore..le dillatoire..le verbiage..des opposants….qui se réument aux péremptoires..

    Battre le fer tant qu’il est chaud…et les bisnours..n’ont plus de place ici..

    rien n’est plus légal..et légitime…à l’instant t…

  6. Ces déclarations tout azimut ne permettent pas de cerner la situation politique que vit notre pays et ses fondements. Comparaison n’est raison, dit-on ! ERDOGAN n’a pas été élu Président de la République Turque en tant qu’un candidat indépendant ou apolitique. Le Parti du Président ERDOGAN est un parti qui a une base électorale nationale. Par contre, tous les Chefs d’État qui ont élus chez nous depuis l’historique Conférence des Forces Vives de la Nation, l’ont été comme candidats indépendants et même apolitiques. Il en est ainsi de TALON, YAYI, KEREKOU et SOGLO. Arrivés au pouvoir, ils essaient de mettre en place des formations politiques pour soutenir leurs actions. Les conséquences de cet état de chose sont incalculables sur la qualité de la gouvernance publique. De plus, le Bénin n’a aucun parti qui a une base électorale nationale. Pour une population d’à peine 10 millions d’habitants, nous avons plus de 200 partis politiques dont 14 sont représentés à l’Assemblée Nationale. Pendant qu’en Turquie, nous avons 9 partis politiques représentés au Parlement pour une population de 79.81 million. ERDOGAN n’a jamais eu besoin de négocier et de faire des compromissions pour avoir une coalition solide derrière lui.
    Pour ce qui est du Rwanda, il ne constitue pas une démocratie qui a connu des alternances.
    Au Bénin, bien que les acteurs politiques reconnaissent les limites du système politique en place, ils sont incapables de s’entendre pour le réformer. TALON passera et le système demeurera avec ses tares. Et à cette allure, le pire est à venir.

  7. J’achète cette belle analyse n’en déplaise aux thuriféraire du régime Talon. Il est clair que le Président Talon n’est pas un démocrate. Il veut fonder un empire où il règne en maître, fait du Bénin sa propriété sans aucune contestation possible, s’accaparer toutes les richesses du pays et les gérer à sa guise. Kagamé est sa référence. Celui-ci revendiquait fièrement il y a quelques jours l’assassinat d’un de ses opposants, justifiant le crime par le fait qu’il avait franchi la ligne rouge. Si nous ne sommes pas encore là au Bénin d’aujourd’hui, on n’en est pas loin. Toute la stratégie mise en branle depuis 2016 vise ce seul objectif. Si par moment l’homme fait semblant d’être ému par la situation actuelle, c’est juste pour tromper la vigilance des naïfs. Mais tout le monde n’est pas naïf. Et l’histoire nous enseigne que toute dictature porte en elle-même les germes de sa destruction. ET cela arrivera plus vite qu’on ne pense. Par ailleurs, ce qui arrive au PRD doit aussi apprendre à ceux qui se laissent utiliser par Talon que le dispositif de répression qu’ils l’aident à mettre en place se retournera contre eux , tôt ou tard.

  8. Lisez bien le code électoral qui parle d’au moins 4 partis à l’assemblée nationale, donc les deux blocs représentent les 4 partis et mieux encore, un seul président pour deux partis, ce qui est proscrit par la même loi et c’est vous qui trouvez que les autres ne respectent le loi

  9. Excellente analyse.
    La mauvaise foi du clan Talon est maintenant etablie!
    Cet individu n’a jamais voulu d’elections inclusives car cela met en danger son reve d’etablir un regime de quais parti unique a la rwandaise.
    L’enjeu de la crise actuelle est de savoir si Nous voulons laisser le controle exclusif de la vie politique au clan Talon, alors qu’il s’est deja assure le controle de pans entiers de l’économie ?
    Il y va de notre survie en tant qu nation independante ou de notre transformation en sultanat, nos enfants et nous transformes en dociles sujets sans droits ni libertes !

    • Après la décision de la CENA, Talon avait convoqué la classe politique et confié à Houngbedji la mission de réunir l’assemblée nationale pour examiner et proposer les voies pour une élection inclusive. Certains partis politiques avaient boycotté la réunion. Quelqu’un avait même renvoyé à coup de scoop médiatique l’émissaire Saka Lafia, à lui envoyé par Talon. D’autres avaient dit qu’ils ne se reconnaissaient plus dans le document du comité paritaire qu’ils avaient paraphé quelques jours plus tôt. Et l’une des mêmes personnes qui jubilaient sur ce forum pour dire que « la bête est atteinte, il faut l’achever », nous dit que la mauvaise foi du clan Talon est maintenant établie. Et ces personnes pensent que tout le monde est mouton pour les suivre hein !!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom