La Police républicaine au Bénin a perdu un de ses éléments ce dimanche 12 mai 2019. Le policier a tiré sa révérence au Centre hospitalier départemental (CHD) de Borgou. C’est encore un autre mort suite aux incidents survenus dans la nuit du 3 mai dernier dans cette localité du Nord-Bénin.

L’agent de la Police républicaine est décédé des suites de blessures par balle. Selon l’information relayée par frisson radio, il est l’un des trois policiers grièvement blessés lors des affrontements du 3 mai 2019 d’abord entre populations puis entre populations et forces de l’ordre dans la commune de Kérou, cette nuit du 3 mai 2019. « Il aurait reçu une balle au niveau de sa côte gauche ».

A la base, une protestation contre l’intronisation d’un nouveau chef traditionnel Wassangari. Elle a été déclenchée par des jeunes munis d’armes traditionnelles. Le bilan faisait état de deux morts et de plusieurs blessés dont le maire de la commune venu sur les lieux avec la Police républicaine.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. RADIO FRISSONS C’est bien bizarre et très sinistre ce nom de radio. Hé, radio FRISSONS? tu veux quoi au juste? ça fait peur dèh. N’est ce pas la radio des islamistes

  2. La CRIET doit auditionner le sultan Aziz de ce forum qui convoitait ce trône….les mémés de l’Alsace vont être sevrées…

  3. ça se gâte au bénin. De partout.

    Il y a t-il des cervaux au bénin avec les officiers généraux de l’Armée et les responsables de la Sécurité qui réfléchissent à un Plan Stratégique Sécurité au Bénin ?
    Je pense que ce serait une démarche plus efficiente que de se cantonner au mode réactif qu’on observe.

Répondre à La Foudre Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom