Sur près de la trentaine de recours introduits dans le cadre du contentieux des résultats des élections législatives du 28 avril 2019, un seul a prospéré. C’est ce qu’on peut retenir du verdict rendu cet après-midi par les sept sages de la Cour constitutionnelle du Bénin. La Cour constitutionnelle s’est prononcée ce jeudi 23 mai 2019 sur le contentieux électoral relatif aux élections législatives du 28 avril 2019 au Bénin.

Loading...
Après l’audience avec les parties requérantes et requises concernées par les recours qu’elle a reçus, elle a donné son verdict cet après-midi. En résumé, les requérants dénonçaient des violations de la constitution ou du code électoral et demandaient l’annulation, le recomptage de suffrages ou invalidation de siège. Mais dans l’ensemble, ils ont été tous déboutés sauf Benoît Dègla  qui la Cour a donné raison et l’a proclamé élu. Excepté le recours de ce dernier, la Cour a déclaré irrecevables certaines requêtes. Celles déclarées recevables ont été rejetées après.

Prématuré ou peu soutenu

La juridiction a jugé certains recours prématurés parce que déposés avant la proclamation des résultats, soit avant le 2 mai –date de proclamation- ou à cette date mais avant la proclamation. D’autres ont été déposés au-delà des 10 jours réglementaires de réception des recours après la proclamation des résultats. Dans d’autres cas, la Cour a jugé que les requérants ne se sont pas basés sur des faits avérés ou n’ont pas fourni des preuves de leurs accusations.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. je ne vois pas l’interet de cet article…..et pourquoi autant de colonnes…dans les journaux..!!!

    C’est un non évenement..puisque..ne concerne..que 4% des beninois…n’est ce pas…

    666…ses dép u.tés à la baillonnetes…aux chars….et avec le sang des beninois…en plus de son avocat…maitre à penser…..dis je..n’interesse personne…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom