L’une des maladies potentiellement dangereuses du monde et particulièrement en Afrique, le paludisme a été définitivement banni de l’Algérie. C’est l’OMS qui a donné l’information. En effet sur la base des données statistiques, l’institution des Nations Unies spécialisée dans la santé affirme n’avoir enregistré aucun cas de malaria depuis trois ans dans le pays. Cela est dû notamment à une forte participation du gouvernement algérien qui n’a pas hésité à mettre les moyens nécessaires pour vaincre la pandémie.

L’Algérie en 3e position après l’île Maurice et le Maroc

En fait de multiples programmes ont été appliqués pour neutraliser le paludisme. D’après le directeur des maladies transmissibles au Bureau régional Afrique de l’OMS, le gouvernement algérien avait rendu gratuit et disponible le traitement contre cette maladie qui continue de faire ravage dans plusieurs pays d’Afrique. Rappelons que c’était en Algérie que le gène responsable du paludisme avait été découvert pour la toute 1ère fois.

Par cette annonce faite par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’Algérie se place en 3e position après l’île Maurice et le Maroc qui ont déjà éradiqués l’épidémie. Cependant, malgré les efforts consentis par l’OMS, le paludisme continue toujours de faire des ravages dans beaucoup d’autres pays d’Afrique touchant plus particulièrement les enfants de moins de 5 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom