Mercredi dernier, le sénateur démocrate Chris Murphy a alerté à travers un tweet l’opinion publique américaine sur une possible vente d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis par l’administration Trump, et ceci, sans l’aval du Congrès comme l’exige la loi sur les ventes d’armes. Pour parvenir à ses fins, le président américain serait conseillé par le Secrétaire d’Etat Mike Pompeo et d’autres responsables américains afin de réaliser cette vente d’armes en prétextant d’une disposition d’urgence.

Loading...

Ce prétexte lui permettrait de faire l’opération sans que le Congrès puisse le bloquer. Chris Murphy présente cette disposition d’urgence comme une faille dans la loi sur le contrôle des armes dont voudrait profiter l’administration Trump pour vendre à l’Arabie Saoudite et aux Émirats Arabes Unis des armes d’un montant de 7 milliards de dollars.


Aucune urgence à vendre des armes à l’Arabie

Le Sénateur estime dans son tweet qu’ « il n’y a aucune urgence à vendre des bombes à l’Arabie pour qu’elle les lâche sur le Yémen ». La seule urgence dans ce dossier serait selon le Sénateur Murphy « une urgence humanitaire provoquée par les bombes que nous vendons aux Saoudiens ».L’administration Trump n’a pas souhaité commenter cette question, estimant que le Congrès serait formellement informé de toutes ventes d’armes en son temps.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom