Élu député à l’issue des législatives du 28 avril dernier, Hervé Hêhomey n’endossera pas le costume de député. L’ancien ministre des infrastructures de Patrice Talon a renoncé à son mandat de parlementaire. Sa démission a été annoncée au cours de la plénière de ce jour à l’Assemblée nationale. Actuel conseiller technique spécial du président de la République, Hervé Hêhomey aura mis du temps à se décider. 28 jours très exactement.

Loading...

Il restera auprès de son patron

Son suppléant Lambert Dossa Agongbonon a été investi ce même jeudi 13 juin par le président de l’Assemblée nationale Louis Vlavonou. Celui-ci est un natif de Zapkota, une commune du département du Zou. Pour rappel Hervé Hêhomey faisait partie du premier gouvernement de Patrice Talon. Il a été limogé en 2017.

On croyait que le divorce était consommé entre lui et son ancien patron. Mais un an après, Patrice Talon le rappelle auprès de lui. Il occupe depuis plusieurs mois le poste de conseiller technique chargé des infrastructures auprès du président de la République.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Hètahomè ou hètablè on s’en s’en fout mon vieux.
    D’où sortent ces oiseaux de mauvaise augure?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom