C’est dans une confusion, au bout d’une heure trente d’interruption du match que l’Espérance Tunis a remporté, dans la nuit de ce vendredi à Rades, la Ligue des champions d’Afrique en gagnant la finale retour (1-0) contre les Marocains du Wydad Casablanca. Une réunion d’urgence est prévue pour le mardi prochain.

Après le nul (1-1) obtenu en match aller à Casablanca, les Tunisiens abordent cette finale retour avec plus de certitude que les Marocains, ce vendredi nuit. Il faut attendre la 42è minute pour voir Mohamed Youcef Belaïli montrer la voir du sacre à son équipe en ouvrant le score (1-0, 42’) pour les Tunisiens. Dans cette rencontre, les visiteurs ont cru avoir égalisé lorsque Walid El Karti trouve le chemin des filets au bout d’une heure de jeu. Mais, l’arbitre gambien Bakary Gassama va invalider le but pour hors-jeu. C’est alors que quelques échauffourées vont éclater avec des jets de bouteilles d’eau. Ce qui va entrainer l’intervention des forces de l’ordre. Mécontents, les joueurs de Wydad ont refusé de reprendre le match tant que l’arbitre ne va pas consulter l’Assistance vidéo (VAR).

Or, selon le diffuseur français, beIn Sports, elle ne fonctionnait pas. S’en sont suivies de longues discussions entre des officiels de la CAF, des membres des staffs et des deux équipes sur le terrain. Et les joueurs de l’Espérance, tenants du titre, vont jubiler lorsque le Gambien Bakary Gassama est revenu au centre du terrain pour signifier la fin définitive du match au bout d’une heure trente d’interruption. La Confédération africaine de football (CAF) a ensuite confirmé sur Twitter ce score de 1-0. Pour rappel, le match aller de la finale avait déjà été marqué par la confusion. L’arbitre égyptien Gehad Grisha avait été suspendu six mois par la CAF pour «performance faible».

Un comité exécutif d’urgence

Tôt ce samedi matin, la Caf a sorti un communiqué. Ce communiqué stipule: «suite aux événements survenus lors du match EST/WAC comptant pour la finale retour Total CAF champions league 2018/2019 et après l’arrêt du match, le Président de la CAF M. Ahmad AHMAD décide de provoquer un Comité Exécutif d’urgence le 4 Juin pour débattre des issus réglementaires à réserver à cette rencontre». Et donc, le mardi prochain les membres du comité exécutif de la CAF vont identifier ceux qui sont à la base des évènements qui n’honorent pas le football africain et prononcer des sanctions. Car, les ratés de ces deux matches de la compétition phare de clubs en Afrique interviennent alors que se profile la Coupe d’Afrique des nations, disputée en Egypte du 21 juin au 19 juillet. Il faut donc que la CAF rassure tout le monde avant cette fête continentale du football.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom