Le président de la République Patrice Talon a annoncé, le 20 mai dernier, qu’il va prendre langue avec l’opposition pour la décrispation de l’atmosphère politique. Hier, par un communiqué, il invite l’opposition à une rencontre lundi prochain. Sauf que rien n’est fait sur les préalables fixés par les opposants avant tout dialogue. Le Président Patrice Talon a invité les responsables des formations politiques ayant précédemment déposé des dossiers de déclaration administrative ou de mise en conformité au ministère de l’intérieur à une rencontre lundi prochain.

Cette rencontre entre dans le cadre du dialogue politique en vue de la décrispation éventuelle de la crise post-législatives. Annoncé depuis le 20 mai dernier, ce dialogue semble avoir déjà le plomb dans l’aile.  Car, depuis l’annonce par le chef de l’Etat de ce dialogue politique, les forces de l’opposition sont montées au créneau pour fixer des préalables à tout conciliabule.

Les préalables de l’opposition

Il s’agit de la reprise des élections législatives à l’issue desquelles, elles ont été exclues, le retour des exilés politiques, la libération des centaines de personnes emprisonnées, soit pour leurs opinions, soit pour avoir été soupçonnées de participer aux manifestations du 1er et 2 mai, entre autres. Le dernier préalable est la restitution immédiate des corps des innocentes personnes froidement abattues lors de ces manifestations, pour permettre à leurs différentes familles de faire leur deuil.

Mais, depuis, le régime n’a rien fait pour régler ces divergences afin d’asseoir un climat favorable à un dialogue politique. Alors, on se demande s’il y a de la sincérité dans la volonté annoncée du président Talon de prendre langue avec l’opposition. Les opposants ont toujours clamé leur disponibilité pour un dialogue franc et sincère. Mais, il semble que les conditions ne sont pas réunies pour cela. Et la rencontre du lundi prochain pourrait connaître un boycott.     

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. Moi je crois que l’opposition doit répondre à l’invitation sans condition.
    Et c’est au cours des échanges qu’elle va montrer au Président de la République que la situation ne peut pas continuer avec une assemblée nationale illégitime.

    Moi je suis toujours contre la politique de la chaise vide, mais prêt au combat corps à corps.

    Il faut confondre Patrice TALON, le mettre en difficulté.
    Il sait que l’opposition va parler de préalable, c’est un rusé. Donc, il faut se montrer plus plus habile que lui, en faisant un corps à corps avec lui.

    Il n’est pas sincère, en ne répondant pas à l’invitation, ce serait faire son jeu.
    Que l’opposition ne lui donne pas l’occasion de se sortir facilement d’affaire, c’est exactement la même stratégie qu’il a utilisé pour faire des élections sans l’opposition qu’il cherche à utiliser.

    Si non, l’ordre du jour c’est quoi??? Il y a t il de réunion préparatoire pour un dialogue????
    Rien, c’est un homme qui cherche à piéger, ne lui donnez point l’occasion.

  2. Ces opposants dictent même leur loi Mr le Président s’ils ne veulent pas mettre la balle à terre laisse les,si jamais tu ouvres la brèche ils font te faire baver car leurs revendications c’est de faire revenir ceux de l’extérieur pour bloquer tout.a bon entendeur salut,d’ailleurs tu les connais non donc prudence

  3. Mr le président de la république SEM Patrice TALON,je tiens à vous dire une fois encore merci pour votre sympahique au peuple Beninois.Mr le PR Patrice TALON depuis l’avènement de votre prise en tête du pays nous avons connus beaucoup d’acharnement,des arrestations,la fermeture,la privatisation et autres qui à postériori ne sont pas du bon chemin de developpement.Selon moi c’est la vageance.Respectez les lois du 19 au 28 Fevrier 1990 de la constitution.

  4. Les opposants font partie aussi des 65% et sont des Béninois. Nous ne voulons plus les jusqu’au boutistes dans notre République alors laissons le Président de la République agir selon sa conscience. Nous ne sommes pas obligés de lui dicter des leçons comme les écoliers…

  5. Mr le President TALON, un petit conseil: Ces opposants sont rasiés depuis des années, ainsi tu n’es pas obligés de prendre langue avec eux avant de faire ce pourquoi le peuple t’a elu à 65% devant Lionel ZINSOU.Si lundi prochain, ils ne viennent pas, continu ton chemin.OK

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom