Accusée, pointée du doigt, moquée par le président Trump au même titre que trois autres élues démocrates, Ilhan Omar a été reçue comme une véritable star au Minnesota. Citoyenne américaine, réfugiée de Somalie, l’élue a été victime d’attaques racistes par le président américain, qui l’a invité il y a quelques jours, à retourner là où elle venait.

Loading...

De passage dans le Minnesota le 18 juillet dernier, celle-ci a toutefois pu se rendre compte qu’elle bénéficiait du soutien d’une part très importante des citoyens américains. “La représentante Ilhan Omar a reçu un accueil retentissant chez elle après les attaques de Donald Trump, a-t-il été expliqué. En arrivant à Minneapolis, une foule s’était ainsi donnée rendez-vous, pancartes antiracisme projetées en l’air. Au chant de ‘Bienvenue à la maison Ilhan’, la parlementaire est alors descendue de son avion.

Une foule pour soutenir l’élue

Une situation assez incroyable, d’autant que quelques jours auparavant, le président américain, qui se trouvait en plein meeting de campagne, n’a pas désavoué des chants racistes à l’encontre de l’élue. Alors qu’il s’en prenait à cette dernière, la foule s’est effectivement mise à scander, “Renvoyez là”, sans que celui-ci ne réagisse. Une situation qui a d’ailleurs choqué des milliers des personnes.

Ilhan Omar continue de se battre

Toutefois, Ilhan Omar souhaite faire bonne figure et maintenir le cap. Selon ses dires, les démocrates continueront d’être “un cauchemar” pour le président américain et sa politique. “Nous ne sommes pas découragées, nous n’avons pas peur, nous sommes prêtes” a-t-elle continué en référence aux trois autres femmes attaquées par le chef de l’État, qu’elle avait comparé plus tôt, à un “fasciste“.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom