Conformément aux instructions du chef de l’Etat, le ministre de l’intérieur  a reçu hier jeudi 18 juillet, les partis privés de certificat de conformité.Tour à tour, l’Udbn, les FCBE, le Dud et l’Usl sont passés devant Sacca Lafia. Il leur a signifié ce qu’il fallait corriger pour que leurs dossiers soient éligibles.

A leur sortie de cette réunion avec le ministre de l’intérieur, aucun d’eux n’a voulu se confier à la presse. Selon Frissons radio, seule l’Union Sociale Libérale représentée hier par Fidèle Sonon et Véran Ahouantchémé, a laissé échapper une phrase :« On nous a demandé de recréer notre parti politique » ont-ils dit. Selon RFI, on a aussi signifié à l’Usl qu’il ne fallait pas mettre des personnalités en délicatesse avec la justice à la tête des instances dirigeantes de la formation politique.

Ajavon ne pourra pas rester président d’honneur du parti

Cette recommandation ne plaît guère à l’Usl qui a pour président d’honneur Sébastien Ajavon. L’homme d’affaires est le bras financier du parti. Il est en exil en France après avoir eu des démêlés avec la justice de son pays. La  Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) l’a condamné à 20 ans de prison pour trafic de drogue, au terme d’un procès controversé.

Voir les commentaires

6 Commentaires

  1. 2021 sera juste un match amical qui sera validé par la cour constitutionnelle dirigée par l’avocat personnel du soi-disant compétiteur né.

  2. AJAVON EST VISÉ DANS USL ET KOUTCHE A FCBE. JUSTE LES EMPECHER AU PRESIDENTIELLE DE 2021. IL DEROULE SON PROGRAMME QUE L’HOMME DE “RESTAURER L’ESPOIR” A VITE COMPRIS. LA CRISE EST RESTÉE INTACTE…WAIT END SEE !

  3. Ok admettons, ça change quoi s’il est simple militant ou adhérents?
    ce qui compte c’est être militant ou adhérent à un parti pour se porter candidat du parti.
    Evidemment si part du fait qu’il a un problème avec la justice béninoise et si la nouvelle charte des parti précise cette particularité, il faudrait qu’il enlève cette mention président d’honneur pour que
    son parti obtienne le certificat ou récépissé.
    A lui de régler son problème avec la justice pour être candidat de son parti aux élections présidentiel en tant que militant ou adhèrent du parti usl.

    • Son problème avec la justice il l’a déjà réglé il a été accusé de trafic de stupéfiants la justice l’a innocenté et l’Etat n’a pas fait appel
      Pourtant un an apres en créant la CRiET Talon a ressorti ce dossier pour lui donner 20 ans de prison. La Cour africaine a condamné cette décision de la Criet et pourtant le Benin maintient cette condamnation. L’histoire est connue

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom