Curtis James Jackson III, de son nom d’artiste 50 cent n’est pas du tout d’accord avec le service de police de la ville de New York, aux États-Unis. Il a manifesté son mécontentement à l’encontre du NYPD à travers une publication qu’il a faite sur les réseaux sociaux. Il n’est pas allé par quatre chemins pour traiter de tous les noms d’oiseaux la police de la ville de New York pour avoir classé une enquête relative à une menace qui aurait été proférée contre lui.  L’interprète de « Candy Shop » était opposé dans cette affaire à l’inspecteur adjoint de la 72e circonscription, Emmanuel Gonzalez qui l’aurait menacé de mort.

Loading...

50 cent traite la police de « Gang »

Selon les conclusions du département de la police de New York rendues publiques ce dimanche par le Daily News, les déclarations objet de plainte ne constitueraient en rien une menace. Elles seraient juste des plaisanteries. Il n’en fallait pas plus pour déclencher la colère du rappeur. Il n’a par ailleurs pas hésité à traiter la police de New York de « Gang ». « Je savais qu’ils n’allaient rien faire à ce sujet, alors j’arrête d’en parler. Le NYPD est sans contester le gang le plus dur de New York » fait-il remarquer sur les réseaux sociaux.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom