Le rappeur new-yorkais était arrêté le 2 juillet, suite à une rixe  dans les rues de Stockholm. Une rixe dans laquelle il aurait été impliqué malgré lui mais où il aurait, avec deux autres,  joué un rôle prédominant. Interpellé et arrêté, A$AP Rocky, était maintenu en détention pendant pratiquement un mois avant que l’artiste et ses deux gardes du corps  ne soit libérés ce mercredi, bien qu’ayant été reconnu coupables.

Loading...

A$ap Rocky déclaré coupable et libéré…

Après la bataille qui avait opposé, le rappeur à un jeune suédois, la star de New-York, voyait déposé contre lui et deux de ses acolytes, une plainte pour voies de faits, coups et blessures. Interpellé, l’artiste était écroué. Une arrestation qui avait grandement ému la toile surtout du côté de la bannière étoilé, au point même de mettre à mal les relations diplomatiques entre la Suède et les USA.

Et ce mercredi, le Tribunal de district de Stockholm, tout en rejetant le postulat de la légitime défense plaidé par les juristes de Rocky, aurait estimé que « Sur la base des déclarations de deux témoins, (…)ils n’étaient pas dans une situation où ils étaient autorisés à utiliser la violence pour se défendre ».

Cependant, la cour, ayant statué que l’agression n’avait  pas été d’une gravité telle qu’une peine de prison devait être requise, avait ordonné la relaxe des prévenus, déclarant en substance que ; «Les accusés sont donc condamnés à des peines d’emprisonnement avec sursis ». Et puisque le rappeur et ses deux gardes du corps David Rispers et Bladimir Corniel, avaient déjà passé près d’une trentaine de jours en prison, ils auraient été autorisés à quitter le territoire, moyennant le paiement de 1 300 USD de dommages et intérêts à Mustafa Jafari, le plaignant « pour violation de son intégrité, douleur et souffrance » et 8 400 dollars pour les honoraires de son avocat.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom