L’évaluation des aspirants au métier d’enseignement a eu lieu ce mercredi 14 août 2019. Sur 60 229 inscrits, 50 820 ont effectivement été présents pour la composition qui s’est déroulée dans tout le Bénin. Le plus fort taux de participation, 90 %, a été enregistré dans le département du Plateau.

Loading...

L’évaluation de la deuxième vague des aspirants au métier d’enseignement s’est déroulée ce mercredi 14 août 2019 sur tout le territoire béninois. On note un taux de participation de 84,4 % sur le plan national. En effet, sur 60 229 inscrits, 50 820 ont effectivement pris part à la composition.

Point au niveau départemental

Au niveau départemental, le plus fort taux a été enregistré dans le Plateau et est de 90 %. Viennent ensuite les départements de l’Alibori, des Collines, du Couffo et de l’Atlantique avec respectivement des taux de 89 %, 88 %, 88 %, et de 87 %. Dans les départements de l’Ouémé, du Zou, du Mono, de la Donga, de l’Atacora et du Borgou, les taux sont respectivement de 86%, 86%, 84%, 84 %, 83%, et  83%. Le département du Littoral vient en dernière position avec un taux de participation de 77%. Au cours de cette évaluation, les candidats ont composé deux épreuves, la communication écrite et la mathématique.

Après l’évaluation de cette deuxième vague des aspirants au métier d’enseignement, le gouvernement organise aussi dans quelques jours, une autre évaluation toujours dans le but, explique-t-il, de combler le vide quantitatif et qualitatif du personnel enseignant constaté dans le secteur de l’éducation. Cette évaluation dite diagnostique qui aura lieu le 24 août prochain est destinée aux enseignants contractuels 2008. 

Voir les commentaires

11 Commentaires

  1. Ce que je ne comprends Mr Aziz yayi c’est fini il ne sera plus jamais président dans ce pays car a consommé ses 10ans.oublions le pour service car il a toujours été renumeré sinon comment comprendre qu’il ait pu construire dans presque 6villes des maisons de taille.donc laissons se reposer il peut être le messie tournez la page et regardons le futur.merci

  2. Clara, c’est vous qui est à côté de la plaque. De quels résultats parlez-vous et à quel prix? Il a fallu tout un arsenal de mesures de coercition (pas de grève, encadrement accru avec les Inspecteurs et Conseillers Pédagogiques) pour aboutir aux résultats qu’on a obtenus et qui n’ont rien d’extraordinaire, en comparaison avec d’autres pays (Sénégal par exemple). Faites le bilan de l’éducation sous la présidence de Yayi Boni, où régnaient le désordre, l’improvisation, l’impréparation, l’inorganisation, le népotisme, les faux diplômes, les concours frauduleux et revenez en discuter ici avec moi….

  3. bénédiction de DIEU le PERE, DIEU le FILS et DIEU l’ESPRIT SAINT sur chacun des candidats et spécialement sur mes dux petits frères

  4. Aziz dans ses élucubrations d’intellectuel inculte affublé de djihadiste au service de l’international djihadiste peulh. Tu ignores tout des réalités du Bénin avec tes réflexions de psychopathes sinon, tu aurais eu une idée de la façon dont ces enseignants avaient été recrutés (par les Directeurs de CEG, les censeurs qui faisaient la part belle à leurs parents incompétents ou à des gens mal formés mais prêts à payer). L’implication de la politique d’alors, avec l’incorporation massive des militants FCBE, a fini de détruire notre école . Apporter des correctifs à cette gabégie est une oeuvre de salut public au profit des populations qui étaient spoliées sur tous les plans. Avec l’introduction de l’équité…

    • Vous faites bien rire Mr. Les “militants FCBE” que vous connaissez ont détruit l’école et on a eu de bons résultats cette année? C’est peut être grâce à votre fantôme qui est passé derrière eux pour verser le savoir dans le congolo de nos apprenants. lol

  5. Je remercie et félicite tous ceux qui ont participé au au concours du 14/ 8 /2019 .Que la chance soit de votre côté .

    • De toute les façons…c’est dits enseignants seront tous privatisés….

      En un mot…50% de leur salaires..reviendront…à..666…et son clan

      Et dire qu’il y a eu des complices actifs et passifs….qui favorisé…un malheur..s’abbatre sur notre pays

      Et ce qui me choque…c’est que l’effet ..de retour…qui les a tous touché…dis je ils veulent qu’on pleure…qu’on s’indigne avec eux….

      Le bonheur..quand on le perd…on l’apprécie

      Yayi..fut un messie…et combien de gens..prenaient en dérisions…ses avertissements…

      Nous sommes dans un trou noir…

      • Ce que je ne comprends Mr Aziz yayi c’est fini il ne sera plus jamais président dans ce pays car a consommé ses 10ans.oublions le pour service car il a toujours été renumeré sinon comment comprendre qu’il ait pu construire dans presque 6villes des maisons de taille.donc laissons se reposer il peut être le messie tournez la page et regardons le futur.merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom