La star internationale de football, icône d’une jeunesse ambitieuse qui verrait en lui un modèle de persévérance et de réussite, Samuel Etoo’o, arrivait ce vendredi à Cotonou, en République du Benin pour  cette fois-ci un motif tout personnel. C’est que le richissime footballeur, visiblement en très bonne amitié avec le sémillant ministre des sports béninois, aurait fait le déplacement sur Cotonou pour honorer à une invitation.

Un hôte de marque pour Homeky

Ce samedi, Samuel Eto’o Fils, joignant le geste à la parole, puisqu’ayant accepté d’être le parrain du fils du ministre Homeky, participait donc à la cérémonie de baptême religieux du fils du ministre Homeky en compagnie de son épouse et avec la présence remarquée de la First Lady béninoise, Claudine Talon. Une visite qui dénoterait d’une grande familiarité entre la star du cuir rond et le jeune ministre béninois. Une familiarité qui justifierait qu’en deux années seulement la star africaine ait foulé par deux fois le sol béninois, la première en 2017 pour le ‘’Gala des Champions’’, une initiative justement du ministre des Sports Oswald Homeky.

En 2016, Oswald homeky était un simple ministre des Sports, mais à force d’acharnement et de travail, le jeune ministre, aujourd’hui 37 ans, voyait  dix-huit mois plus tard son portefeuille étoffé ; Oswald Homeky devenait ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports.  S’il y avait un membre du gouvernement qui bénéficierait d’un certain crédit popularité auprès de l’opinion publique béninoise, ce serait bien Oswald Homeky, celui-là même qui aurait réussi à faire qualifier en juillet dernier, l’équipe nationale de football pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, après 9 années de végétation. Et cerise sur le gâteau, Les Ecureuils du Benin participait pour la première fois de leur histoire, à une quart de finale.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Has been….parvenu…nouveau riche….!!!

    Kérékou…qui avait horreur…des intellectuels beninois…nous avait pondu…et promus…toute une caste de demi lettrés..appelé…benin de la relève..

    Et on avait vu la naissance…de nouveaux riches…qui avaient tous en commun…leur niveau intellectuel…inexistant voire médiocre…

    Yayi aussi…avait promu…ses nagots ,bariba, dendi…des gens du benin profond..

    Comme soglo…avait promu…les siens…avec sa formule l’homme qu’il faut à la place qu’il faut…

    Les rupturiens…..eux…c’est le ponpon….!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom