Le mois de septembre serait pour le monde de la mode et des nouvelles tendances un moment clé de l’année. Et de ce fait, l’édition spéciale du magazine ‘’Vogue’’ considérée par beaucoup comme étant ‘’La bible de la mode’’ était très attendu et bien entendu le modèle choisi pour la couverture de l’illustre magazine aussi. Mais contre tout attente, la duchesse du Sussex, Meghan Markle, choisie pour diriger l’édition de cette année n’apparait pas sur la couverture.

Loading...

Un projet longtemps préparé

Alors qu’il avait été révélé que ce serait la duchesse du Sussex qui serait la ‘’Guest-editor’’, la rédactrice invitée, du très couru ‘’September issue’’ de Vogue UK, la publication britannique du célèbre magazine de mode ; Meghan Markle aurait tout de suite révélé avoir préparé le projet depuis près de sept mois et qu’elle aurait choisi ; « de se concentrer sur les valeurs, les causes et les personnes qui ont un impact dans le monde aujourd’hui ». Un projet qui aurait été soigneusement gardé secret jusqu’à la fin, n’ayant été discuté qu’au cours de réunions clandestines et de courriels échangés entre les bureaux de Vogue dans le West End et le domicile de Meghan à Windsor.

Eviter une pose ‘’trop prétentieuse’’

Seulement après tant de précaution et d’implication, la duchesse du Sussex, refusait la couverture du magazine. Une absence qui avait fait grand bruit surtout que le thème retenu avait été ’’les décideurs pionniers du changement, unis par leur courage pour briser les barrière’’ et que son aînée comme bru de la famille royale, la duchesse de Cambridge, Kate Middleton, y avait été déjà figuré pour l’édition de juin 2016, marquant les 100 ans du magazine.

Mais  selon Edward Enninful, rédacteur en chef du magazine, Meghan avait choisi de ne pas être présente sur la couverture, parce qu’elle aurait estimé la chose « un peu trop prétentieuse à faire ». La Duchesse avait donc préféré mettre en avant 15 personnalités dont Michelle Obama qui sont connues dans le monde de la mode, de la politique, du divertissement et de l’activisme, 15 femmes, qui pour elle, étaient véritablement des modèles ; déclarant en substance ; « j’espère que vous sentirez la force du collectif dans la sélection diversifiée de femmes choisies pour la couverture (…) J’espère que les lecteurs se sentiront aussi inspirés que moi par les forces de changement qu’ils trouveront dans ces pages ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom