Dans la nuit du Lundi 12 Août, le lendemain de la fête de Tabaski, la superstar ivoirienne du Coupé Décalé, Ange Didier Houon alias DJ Arafat, était victime d’un grave accident de moto. Transporté d’urgence à l’hôpital, l’artiste succombera de ses blessures. L’annonce de la mort de l’un des plus grands artistes musiciens ivoiriens de tous les temps a provoqué la consternation générale. Les fans du daishikan (surnom de DJ Arafat) n’arrivent toujours pas à croire que leur idole s’en est allé.

A l’annonce de la mort d’Ange Didier Houon, plusieurs personnalités de tous bords ont tenu à rendre hommage à l’interprète de Kpangor. Des hommes politiques en passant par les plus grandes figures du showbiz ivoirien, tous ont pleuré la mort de DJ Arafat. Du fond de sa cellule de prison, MHD, qui était très proche de DJ Arafat à également tenu à rendre hommage à son mentor.

MHD pleure un grand frère

Il faut dire que le décès brutal du chanteur ivoirien a beaucoup affecté MHD. Privé de moyens communications, MHD a écrit une lettre pour rendre hommage à celui qui fut une source d’inspiration pour lui, surtout dans sa carrière musicale. La lettre hommage de MHD à DJ Arafat a été publiée sur le compte Instagram de DSKonthebeat.

“Donc c’est comme ça que tu nous laisse?”

MHD parle de comment il a rencontré Didier Houon et sur leurs futures collaborations. “Grand frère, tu m’as inspiré dans l’afro, je t’écoutais et connaissais tes morceaux par coeur. Didier, pourquoi j’entend ton nom aux informations dans ma cellule ? Tu me fais quoi là. Donc c’est comme ça que tu nous laisse? Didier tu m’as eu, repose toi paisiblement maintenant mon frère, on transmettra tout ton art à la jeunesse du monde entier ! Ils sauront qu’un jour, il y a eu une légende du nom de DJ Arafat” peut-on lire dans la missive de MHD. Arafat DJ, malgré ces défauts a donné du bonheur à des millions de jeunes fans, sa mort va incontestablement laisser un grand vide dans le monde de la musique ivoirienne.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom