Le processus actuel devant conduire à une évaluation, le 24 août 2019, des enseignants Ace de la promotion 2008 au Bénin, n’est pas accepté par le Front d’action des syndicats de l’éducation. Dans une déclaration faite à propos le 16 août dernier à Cotonou, il a livré sa position et fait des recommandations.

Loading...

Le Front d’action des syndicats de l’éducation invite à suspendre le processus de l’évaluation du 24 août 2019 auquel le gouvernement a décidé de soumettre exclusivement les enseignants reversés en agents contractuels de l’état en 2008 au primaire et au secondaire en République du Bénin. C’est une invite qu’il adresse particulièrement au chef de l’Etat, garant de l’unité nationale et de la cohésion sociale.

Au nom d’une rentrée apaisée

C’est un appel « aux fins d’éviter à notre pays une situation insurrectionnelle aux conséquences graves et imprévisibles ». Dans sa déclaration de position sur cette évaluation du 24 août prochain lue à la Bourse du travail après la conférence des Secrétaires généraux, le Front souligne des constants qu’il qualifie de « peu reluisants en cette veille de rentrée scolaire » et qui pourraient avoir de « multiples conséquences … sur l’année scolaire à venir et de façon plus générale sur la paix et la cohésion nationale ».
L’organe note entre autres, que « les Ace reversés de 2008, bien qu’étant formés à coût de milliards déboursés par les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) et le contribuable béninois ont, dans le cadre de l’évaluation projetée, été diabolisés, humiliés et blessés dans leur dignité d’homme comme s’ils n’ont rien apporté à l’école béninoise ».
Le Front parle d’un « climat de déchirure morale et de désespoir » qui pousse enseignants et non enseignants à lancer dans toutes les communes du Bénin un appel au boycott systématique de ladite évaluation. Le Gouvernement lui, « continue de brandir sa menace de radiation ». « La situation prend progressivement une allure insurrectionnelle dans tout le pays» affirme le Front.

Retrouver le consensus

D’après le front, la suspension qu’il demande est la solution dans une telle situation, afin « que les multiples points d’ombre qui persistent soient d’abord clarifiés et que le consensus soit fait sur les objectifs et les finalités d’une telle évaluation». Pour lui, il y a un secret entretenu autour des résultats de l’audit du reversement de ces enseignant Ace. De plus, les objectifs et les finalités de l’évaluation projetée ne sont pas clairement définis car il y a toujours des contradictions dans les différents comptes rendus d’audiences et de réunions.

Le Front félicite les enseignants pour leur mobilisation générale et leur sens élevé d’analyse et de discernement et les invite à rester en état de veille. Il se dit ouvert au dialogue et lance un appel au calme et à la sérénité, se nourrissant de l’espoir que le chef de l’Etat saura, avant le 24 août, prendre la décision juste, utile et salutaire pour la République.

Voir les commentaires

8 Commentaires

  1. On dirait que les enseignants ne savent plus à qui ils ont à affaire. Il a vu pire il est allé au bout.je ne leur conseille même pas de boycotter.Allez composer et n verra la suite.Tout compte fait le peuple vous soutient. Au moment opportun on saura quoi faire ,mais ne vous laissez pas influencer par les propos de waounwa et consorts

  2. La vraie raison de cette évaluation, c’est que l’etat veut diminuer le nombre de fonctionnaires à sa charge, si vous composez alors vous êtes cuits, surtout que vous m’avez plus le droit de grève

  3. Agents contractuels: l’Etat peut mettre fin à tout moment à vos contrats sans préavis et sans aucun préjudice. Par conséquent, vous avez intérêt à aller composer .
    De quoi avez-vous peur? Parce que l’on connait les conditions de votre recrutement : des individus sortis de garages mécaniques, de menuiseries ou de chantiers de constructions pour allerservir en qualité d’enseignants !!!!!! Recrutés par des Directeurs d’Ecole et des censeurs sans aucune forme d’évaluation, par népotisme, accointance politicienne (fcbe), pour des considérations financières (paiement de dimes ou de redevances aux recruteurs.., cousins et cousines incompétents… ).Il faut mettre de l’ordre dans ce foutoir.

    • “ecrutement : …individus sortis de garages mécaniques, de menuiseries ou de chantiers de constructions …en qualité d’enseignants !” 🙂 🙂 Mdr “ZATIN” 🙂

      Si c’est pour enseigner les TP pour les + instruits ou animer les ateliers en menuiserie ou mécanique auto, pourquoi pas ?

      \\///
      (^_^)

  4. Pas de composition. On n’a vu des gents commercants devenuent president dans ce pays . C’est Dieu qui decide . Des veterinaires devenuent des ministres.

  5. “Qu’est ce qui fait peur autant dans cette évaluation ?” c’est le projet de licenciement pré-planifié d’une partie des effectifs et le chômage qui s’en suivrait pour les victimes.

    \\\\///
    (@_@)

  6. Une situation insu… quoi ???!
    Vous allez composer vous rester. Vous refusez vous êtes remerciés pour vos nombreuses années de bons services.

  7. Des cons, ceux-là.Qu’est ce qui fait peur autant dans cette évaluation?J’invite le Gouvernement à ne pas céder ni démordre.Il faut les évaluer…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom