YURI KADOBNOV/AFP

Dans un contexte où le régime Poutine est confronté à une grande résistance populaire, son rival de l’Ukraine se permet de lui lancer quelques piques. En effet, le président de ce pays a pris des mesures pour simplifier l’octroi de la nationalité ukrainienne aux Russes qui sont en situation de persécution dans leur pays. Pour Volodymyr Zelensky qui s’est exprimé sur un ton ironique par rapport au passeport russe, cette pièce d’identité de ce pays n’offre que «le droit d’être arrêté pour une manifestation pacifique» et «le droit de ne pas avoir d’élections libres».

Uniquement les Russes persécutés…

Aussi, a-t-il instruit ses collaborateurs aux fins d’élaborer une loi pouvant permettre aux Russes persécutés de s’installer plus facilement dans son pays. Selon les prévisions de Volodymyr Zelensky, la facilitation de ce processus d’obtention de la citoyenneté ukrainienne concerne uniquement les russes qui ont été persécutés en raison de leurs opinions politiques. La mesure prend également en compte la procédure pour une demande d’asile en Ukraine.  Cette mesure qui intervient comme la tenue d’une promesse qui avait été faite par le président ukrainien lors de la campagne électorale fait suite à une action qu’avait posée le gouvernement russe. Il avait distribué des passeports russes aux habitants de l’est de l’Ukraine en guerre.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom