Les plaintes pour viol s’accumulent contre Tariq Ramadan. Le théologien musulman est accusé de viol en réunion par une ex-journaliste radio aujourd’hui dans la cinquantaine. Elle accuse M. Ramadan d’avoir abusé d’elle dans sa chambre d’hôtel à Lyon avec un homme de son entourage. Un viol auquel s’ajoutent des accusations de menaces et d’intimidation. L’information a été révélée par Europe 1 et le JDD.

Loading...

Un viol « d’une violence inouïe »

L’agression aurait eu lieu le 23 mai 2014 à Lyon. La journaliste se serait rendue dans la chambre d’hôtel de M. Ramadan pour une interview et aurait été violée par celui-ci et un membre de son staff. L’ex-journaliste radio raconte des faits extrêmement violents. Elle parle d’un viol « d’une violence inouïe ». Celle-ci déclare dans sa plainte avoir en outre été contactée par son prétendu violeur via l’application Messenger le 28 janvier 2019.

Ce dernier disait vouloir lui faire une proposition professionnelle. Face à son mutisme, elle dit avoir reçu la visite de deux hommes le lendemain. Ceux-ci lui auraient dit que Tariq Ramadan avait essayé en vain de la joindre et que si elle avait des idées malveillantes, ils pouvaient trouver un arrangement.

Cinq accusations de viol en cours

Cette accusation de viol à laquelle s’ajoute des faits de menaces et intimidation, pourrait mener à une nouvelle mise en examen de l’intellectuel musulman. Le sachant musulman est déjà sous le coup de deux mises en examen pour deux viols et bénéficie du statut de témoin assisté dans un troisième cas de viol. Tariq Ramadan est désormais sous le coup de cinq accusations de viol : quatre plaintes en France et une en Suisse. Des accusations qu’il rejette en bloc, se reconnaissant plutôt coupable de relations extraconjugales consenties.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom