Yuri Kadobnov / Pool / Reuters

Le  premier test américain d’un missile de portée intermédiaire depuis la guerre froide intervenu ce dimanche 18 août au large de la Californie continue de nourrir l’actualité. Vladimir Poutine n’entend visiblement pas laisser cet exercice militaire du Pentagone sans réponses. A la faveur d’une rencontre de son Conseil de sécurité, le chef de l’Etat Russe indique que la réponse sera proportionnelle aux menaces créées par le teste américain. Aussi a-t-il instruit tous les responsables en charge de la défense aux fins de prendre des dispositions pour cette réponse.

« Une réponse symétrique… »

«J’ordonne aux ministères russes de la Défense et des Affaires étrangères (…) d’analyser le niveau de menace créé pour notre pays par les actes des Etats-Unis et de prendre des mesures exhaustives pour préparer une réponse symétrique» a notamment déclaré Vladimir Poutine. Notons que ce test de missile de portée intermédiaire intervient quelques semaines après l’échec des négociations qui ont abouti à la sortie des Etats-Unis et de la Russie du traité de désarmement FNI. Avant cette annonce du Kremlin beaucoup de réactions avaient été enregistrées plus tôt dans la semaine. La Chine a particulièrement condamné ce test des Etats-Unis. Pour le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang l’exercice militaire auquel s’est donné l’administration Trump, « aura de graves conséquences négatives pour la sécurité régionale et internationale ».

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Qui dit que la Russie à peur ? Ce qui n’ai pas faisable les américains font dans le monde. Mais quand en font ils ouvrent leur ( GBEVE ) pour pavoiser. Mais Dieu le tout puissant est là. Un matin ils auront pour leur compte car la Russie et les sont plus équipé.

  2. les Russes et les Chinois ne font qu’appliquer la reciprocite en portee et en puissance des missiles a portee intermediaire , aucune peur la dedans .
    les mickeys sont sortis du traite , tant pis pour eux .

  3. Mais pourquoi la Russie et la Chine qui se disent très puissants ont déjà assez peur du premier teste des USA ? Vraiment Celui qui est puissant est puissant. Vivre les USA et bonne continuation de vos programmes dissuasifs

    • Les russes et la Chine n’ont pas peur du tir Américain. Ils disent que ces tir sont interdits c’est tout. Donc maintenant celui qui a des missiles similaires peut le tirer quand et comment il veut. L’Américaine doit s’attendre aux tirs de missiles pas seulement de la Russie mais aussi de la Chine, la Corée du nord, de l’Iran et bien d’autre pays encore. Et il va beau crier personne ne va l’écouter. Ok?

Répondre à Yves Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom