Un sale temps. C’est du moins le qualificatif qu’on peut attribuer à la période que traverse Boeing, le constructeur aéronautique et aérospatial américain. En effet, des anomalies ont été détectées par les inspecteurs de l’agence fédérale de l’aviation (FAA) sur un autre de ses modèles qui est censé ravir la vedette à l’A350 de l’avionneur européen Airbus.  Selon des informations relayées pas l’Agence de Presse Française, lors du teste de ce modèle dénommé 777X, une porte de l’appareil a été emportée. Cet incident qui s’est produit le jeudi 5 septembre dernier a conduit à la suspension des essais.

« L’incident est en train d’être examiné… »

Sans donner grands détails sur le dossier, un porte-parole de l’avionneur américain joint par l’Afp  a indiqué que « l’incident est en train d’être examiné et l’équipe est en train de travailler pour comprendre l’origine du problème ». Il n’a toutefois pas opiné sur l’impact que l’incident aurait sur la mise en service de cet avion qui a déjà été commandé par près de 10 compagnies aériennes.

Boeing 737 : un sabotage déjoué de justesse aux USA

« De façon générale, la FAA mène toujours une enquête sur toute anomalie arrivant durant un test structurel d’avion » a précisé le porte-parole. Cette nouvelle situation vient s’ajouter aux problèmes que rencontre la structure avec le 737 Max qui est cloué au sol depuis des mois à cause des crashs ayant coûté la vie à des centaines de personnes.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom