Suite à un communiqué fait par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le samedi dernier sur la maladie d’Ebola en Tanzanie, le gouvernement tanzanien a indiqué ce mardi avoir convoqué la représentante de l’organisation onusienne Tigest Ketsela Mengestu. Cela dans le but de s’expliquer sur d’éventuels cas d’Ebola en territoire tanzanien. Via Twitter le porte-parole du gouvernement Hassan Abbas a fait savoir qu’une convocation a été adressée à Tigest Ketsela Mengestu. Celle-ci doit s’entretenir ce mardi avec l’adjoint du chef de la Diplomatie tanzanienne Damas Ndumbaro.

Pas de preuves d’Ebola en Tanzanie selon l’OMS

Hassan Abbas a également fait savoir que la représentante de l’OMS doit fournir plus d’informations sur le message de l’organisation diffusé samedi. En effet, dans ce communiqué l’OMS suspectait de possibles cas de contamination au virus Ebola et fustigeait par la même occasion le manque d’informations des autorités tanzanienne à ce propos.

Drame en Tanzanie : un Américain se noie pendant sa demande en mariage 

Des symptômes similaires à Ebola

Dans une vidéo de l’entretien figurant dans le tweet du porte-parole du gouvernement tanzanien, Tigest Ketsela Mengestu a affirmé que «L’OMS n’a pas dit qu’il y avait (des cas de contamination à) l’Ebola. Je souhaiterais souligner que nous n’avons pas dit ça» a t-elle martelé. Notons que dans le communiqué de l’OMS, l’organisation s’était préoccupée du cas d’un individu malade qui avait des symptômes similaires à Ebola, tout en indiquant ne pas être sûr que Ebola est en Tanzanie.

Les personnes qui sont entrées en contact avec le malade sont également tombées malades. En outre, l’OMS a regretté de ne pas avoir eu de la part de l’Etat tanzanien de plus amples informations sur ces cas de maladies, malgré les multiples demandes de l’organisation.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom