Organiser le prochain sommet du G7 dans un hôtel de la Trump Organisation ! Un pari risqué pour le milliardaire de la Maison Blanche. Et pourtant l’affaire semble conclue et la Maison Blanche l’a annoncé le jeudi. Sauf nouveau rebondissement, le sommet de G7 de l’année 2020 se tiendra dans le Trump National Doral de Miami, un luxueux complexe hôtelier de la Trump Organisation dont on ne présente plus le propriétaire.

Certes, depuis qu’il est président de la République, Donald Trump s’est éloigné de ses affaires. La Trump Organisation est aujourd’hui dirigée par son fils Donald Trump Junior. Cependant il sera difficile de ne pas voir un conflit d’intérêt dans cette décision de la Maison Blanche.

Un enjeux économique non-négligeable

Car un sommet de G7 est un enjeux économique non-négligeable. En guise d’exemple, le sommet de Biarritz en France en 2019 aura coûté la bagatelle de 36,4 millions d’euros au contribuable français. Une telle organisation serait donc une belle manne financière pour la Trump Organisation, quand bien même Donald Trump s’en défend : « Je ne veux pas gagner d’argent. Je me fiche de gagner de l’argent » prétend-il.

Et d’ailleurs, affirme-t-il, les présidents du G7 sont pour la plupart acquis à cette cause. « Ils adorent l’emplacement de l’hôtel », affirme-t-il. Et au président de vanter la grande proximité de son hôtel de l’aéroport : « Nous n’avons rien trouvé qui soit aussi proche de l’aéroport chez la concurrence. Vraiment, vous pouvez y être quelques minutes à peine après votre atterrissage ».

Le Doral : un site surréaliste

Cependant, il faut le reconnaître : le Trump National Doral a tout pour combler les hôtes exigeants du G7. Donald Trump en a fait un alléchant marketing plutôt convaincant. Le Doral possède en effet 10 000 m2 d’espaces pour les conférences. Mais aussi 643 chambres de grand luxe.

Mais encore quatre terrains de golf de compétition et 324 hectares de jardins. Un site surréaliste à la hauteur de son président de propriétaire. Mais l’unanimité n’est pas faite sur ce choix dans l’entourage du président à la Maison Blanche.

Les conseillers contre l’idée

Plusieurs conseillers du président auraient déconseillé au président d’aller dans cette direction. Il serait difficile de ne pas voir dans ce choix une collusion entre pouvoir public et affaires. Ce choix pourrait aussi offrir des thèmes d’attaque aux challengers politiques du président américain. Mais Trump est résolu : le prochain G7 aura lieu dans un de ses hôtels. Et fera une formidable publicité pour le Doral.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Au Benin si c’était le cas on crierait au loup
    On dira que Talon se sert de ses attributs pour se faire de l’argent sur le dos des Beninois
    Que de la bêtise humaine
    Voyez-vous aux USA c’est la dictature ????
    Pauvre de mon pays et des Beninois
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom