Un tribunal new-yorkais, en juillet dernier, au vu des multiples accusations d’abus sexuels à l’encontre de la star de R&B, R Kelly , demandait sa détention préventive jusqu’à la fin de son procès. Depuis, le chanteur était incarcéré au Metropolitan Correctional Center, à New York, un centre fédéral de détention, et ne pouvait par conséquent pas payer la pension alimentaire due pour ses trois enfants à son ex-femme Andrea Kelly. Une situation pour laquelle les avocats d’Andrea auraient trouvé une parade qui risquait fort de ne pas plaire à la star.

Une pension prélevée directement à la source

Andrea Kelly, l’ex-épouse de la star, n’était pas femme à se laisser abuser. La mère des trois enfants de R. Kelly, veillait au grain pour obliger le chanteur à assumer ses responsabilités. Et cela peu importait la situation. En février, l’étau se resserrait autour de l’artiste alors que le documentaire explosif sur ses dérives sexuels, Surviving R. Kelly ; avait incité des victimes potentiels à porter plainte contre lui. R. Kelly était arrêté dans le comté de Cook dans l’Illinois et arrivait péniblement à réunir les 100 000 USD nécessaires à sa libération sous caution. 

Quelques semaines plus tard, Andrea passait à l’offensive et le faisait retourner en prison, jusqu’à ce qu’il ait payé les 160 000 USD d’arriérés de pension dus. Il lui avait fallu trois jours. En mai, elle remettait cela et obligeait l’artiste par une autre décision de justice à lui faire payer deux mois de pensions d’avance en plus de celui du mois de Mai. L’artiste était donc quitte des paiements de pension jusqu’en Juillet. Mais en Juillet, R. Kelly était arrêté, et il était désormais difficile de le menacer d’emprisonnement.

R. Kelly : une autre mauvaise nouvelle en pleine face 

Qu’à cela ne tienne, les avocats d’Andrea Kelly avaient de la ressource. Et lundi dernier , ils obtenaient au cours d’une audience présidée par la Juge Lori Rosen, les mêmes injonctions que celles de Mars et de Mai. L’ex femme du chanteur a désormais le droit de collecter 60 000 dollars Us de pension dues ( Juillet-Août-Septembre) auprès des Distributeurs des œuvres de R. Kelly. Les 20 000 USD mensuel de pension alimentaire seraient donc jusqu’à nouvel ordre, prélevés des royalties de l’artiste.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom