Photo d'illustration : des médicaments

Lorsqu’on est désireux de réduire les risques de problèmes de santé tels que l’ostéoporose ou l’arthrite, il est conseillé d’ajouter des nutriments à votre alimentation. Et en ce sens, les compléments alimentaires tomberaient à point nommé, sous forme de pilules, gélules, poudres, gélules, extraits ou liquides ; ils n’auraient même pas besoin d’ordonnance médicale et ce serait là que le bât blesserait.

Des compléments potentiellement dangereux

Techniquement, le terme « complément alimentaire » décrit une vaste catégorie de produits mangés ou bus pour compléter l’alimentation. S’ils ne devraient pas être considérés comme un substitut à la nourriture, les compléments alimentaires ne seraient pas des médicaments. Néanmoins, il serait conseillé d’en discuter au préalable avec votre médecin avant de prendre des suppléments, certains suppléments pouvant modifier l’efficacité d’un traitement médical en cours. Mais pas seulement.

Médicament qui fait gonfler la poitrine des hommes : un géant pharmaceutique condamné

Selon une étude commanditée par l’Institut national de la consommation (INC) et publié ce jeudi par sa revue ‘’ 60 Millions de consommateurs’’, certains de ces produits seraient dans leur composition même, néfastes pour les os, le foie, et même le fœtus.

De fait l’étude ayant porté sur plus d’une centaine de compléments alimentaires parmi les plus vendus en pharmacie sur le sol français, aurait ressorti que les compléments alimentaires contiendraient des composants chimiques tels la caféine, le sirop de fructose, ou d’autres additifs.

Ceux-ci pouvent induire en cas de surdosage « céphalées, anxiété, nausées et troubles du rythme cardiaque(…) désordres intestinaux ou réactions allergiques ». A cause du peu de recherches scientifiques de qualité, voire aucune, étayant les affirmations de bienfaits de ces compléments. Les suppléments pourraient donc inutilement coûter cher, être nocifs ou tout simplement ne pas être utiles.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom