Les anciens présidents Yayi et Soglo

Le Bénin est en deuil depuis hier mercredi 06 novembre. Le professeur Albert Tévoèdjré s’en est allé. Les témoignages sur ce grand intellectuel et homme politique affluent de partout. C’est d’abord, l’ancien président Nicéphore Soglo qui a rendu hommage à l’illustre disparu.

Interrogé par Rfi, hier mercredi, le premier président de l’ère du renouveau démocratique au Bénin a laissé entendre ce qui suit :
« Non seulement, c’est un grand vide pour nous, mais c’est un immense symbole car Dieu qui est vérité et justice ne fait rien au hasard. Hier un ami m’avait appelé pour me dire qu’il était au plus mal. Et quand je l’ai appelé il m’a dit dans un souffle, président, il faut finir le travail ». Pour l’ancien chef de l’Etat, la renaissance de l’Afrique au sud du Sahara est en marche.

Il m’a fait venir et m’a convaincu que je serai le prochain président

Outre Nicéphore Soglo, un autre ancien président béninois a rendu hommage à Albert Tévoèdjrè. Dans un post publié sur Facebook, Boni Yayi a fait savoir que la disparition « brutale du Professeur est une grosse perte pour notre Nation dont il a toujours demandé l’union de tous ses fils libres y compris ceux qui sont en prison et en exil ». Boni Yayi a même fait des confidences sur l’illustre disparu.

A l’en croire, en 2001, deux mois après l’investiture du Président Kérékou pour son deuxième mandat, le professeur Albert Tévoèdjrè, en visionnaire l’a fait venir de Lomé d’où il dirigeait la BOAD et l’a convaincu qu’il sera le prochain locataire de la Marina en 2006 après le départ de Mathieu Kérékou.

Deuil au Bénin : Albert Tévoèdjrè, le ‘’renard de Djèrègbé’’ a tiré sa révérence 

“Nous avons enfin vaincu la fatalité”

Albert Tévoèdjrè reste donc pour Boni Yayi quelqu’un d’incontournable dans l’animation de la vie politique béninoise et une véritable grande figure dans le combat pour la restauration de la démocratie et des acquis de la Conférence Nationale.  Nicéphore Soglo rappellera d’ailleurs qu’il a été le rapporteur général de cette conférence nationale. Celui qui a au fond synthétisé ce « que nous avons fait en disant, nous avons enfin vaincu la fatalité ».

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. Plombier yayi n’est pas ton egal . Pauvre garçon mandian tu penses que talon va te voler de l’argent . Yayi va t’acheter toi et ta famille pauvre garçon de 28 ans .

  2. ( il m’a dit dans un souffle, président, il faut finir le travail ). Quel mensonge !

    Moi aussi, je l’ai eu téléphone et il m’a soufflé, jojolabanane, il faut finir le travail et se débarrasser des SOGLOS)…….

    Yayi Boni est moins menteur que Soglo…..

    • 😂😂😂😂
      Le président Soglo en rajoute
      Comprenez-le . C’est la vieillesse
      Le véritable menteur c’est Yayi .
      Je passais
      Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom