© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Un jeune homme âgé de 19 ans fait parler de lui dans la presse française. Celui-ci, Mahedine Mirac surnommé la Terreur de Limoges avait commencé à se faire remarquer à partir de 2013, où il commettait des extorsions ainsi que de multiples agressions. Au vue de ces multiples récidives, un commissaire de police avait estimé, il y a quelques années de cela que ce jeune homme pourra un jour tuer quelqu’un.

Cette affirmation semble se confirmer aujourd’hui, puisque le jeune adulte a été mis en détention provisoire dans une maison d’arrêt hors de Limoges, pour tentative de meurtre sur un individu âgé d’une trentaine d’années.

Il est mis en examen

Mahedine Mirac a été présenté à un tribunal et est également mis en examen pour tentative d’homicide. Sa mère a aussi été arrêtée. En effet, les faits qui sont reprochés au jeune homme remontent à lundi dernier vers 5 heures du matin. A ce moment, dans le quartier de la gare à Limoges, il aurait porté un coup de couteau au niveau de la gorge de la victime, faisant ainsi une incision de 14 cm. Et même si le mobile de cette agression est toujours à confirmer, on apprend de plusieurs sources que la mère du jeune homme en cause, bien connue des services de sécurité aurait confié à ses enfants qu’elle avait subi un viol commis par la victime.

Il est issu d’une famille de cinq enfants de trois pères différents

Tout furieux Mahedine Mirac, se serait rendu à l’appartement du présumé violeur pour lui régler ses comptes. Le coup de couteau qu’il aurait infligé à la victime a finalement exigé plusieurs points de suture. Sorti de l’hôpital, il y a un moment, la victime n’est plus retourné dans le quartier et a préféré rester chez ses parents. Notons que Mahedine Mirac, avait été arrêté 30 fois au cours d’une année antérieure. Il fait partie d’une famille de cinq enfants issus de 3 pères différents. En 2013, alors qu’il était âgé de 12 ans il ne pouvait être ni gardé à vue, ni emprisonné à cause de son âge. A l’époque un policier avait dit que la situation lui avait donné un « sentiment total d’impunité », puisqu’il défiait souvent les autorités.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom