Roch David Gnahoui

Le Bénin dispose depuis quelques jours d’une nouvelle loi portant statut de l’opposition. Cet arsenal juridique est louangé par le doyen de la faculté de droit et de science politique de l’Université d’Abomey-Calavi. Rock David Gnahoui pense que le « gouvernement veut vraiment fait asseoir une démocratie qui va prospérer et impulser le développement de la République du Bénin ».

Cette loi « est une très belle avancée », assure l’universitaire devant les caméras de la télévision nationale. Elle renforce davantage la démocratie ajoute-t-il. Abordant les dispositions de ce texte, l’agrégé des facultés de droit de l’Université d’Abomey- Calavi trouve très bien que le chef de file de l’opposition soit désigné parmi les chefs des partis de l’opposition.

“On doit être fier de la volonté du gouvernement de donner une place fondamentale à l’opposition”

« C’est quelqu’un qui va être consacré par un décret du président de la République et qui aura des droits et des obligations » explique-t-il. Un parti qui souhaite faire l’opposition doit désormais faire une déclaration officielle et se faire enregistrer au ministère de l’intérieur, informe M Gnahoui, convaincu que le gouvernement veut donner une place de choix à l’opposition.

Bénin: Adoption de la loi sur le statut de l’opposition, son chef de file nommé en conseil des ministres 

« En regardant de très près ce que contient le statut de l’opposition on doit être fier de la volonté du gouvernement de donner une place fondamentale à l’opposition » fait-il savoir. Rappelons que la nouvelle loi sur le statut de l’opposition comporte 22 articles répartis en quatre titres.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. S’IL NE DIT PAS ÇA IL VA PRENDRE PAR OU PR ALLER CHEZ LUI. IL A RAISON MÊME SI C’EST MOI ,JE FERAI AINSI PR SAUVER MA VIE ET CELLE DE MA FAMILLE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom