Ce dimanche à l’aéroport de Dublin, des autorités turques, la police irlandaise recevait une femme de 38 ans accompagnée d’une petite fille de 2 ans. La femme, ancienne soldate des forces armées irlandaises, avait quitté le pays depuis quatre ans pour rejoindre en Syrie les rangs de l’Etat islamique.  Elle aurait été interpellée pour soupçons d’actes terroristes et mis aux arrêts en vertu de l’article 30 de la loi irlandaise sur les infractions contre l’État régissant les Arrestations et détentions de suspects.

Un cas sensible pour les autorités irlandaises

Le cas de Lisa Smith mettrait quelque peu dans l’embarras les autorités irlandaises. Etant donné son statut de soldat, le fait même qu’elle ait pu être radicalisée, avait fait dire au ministre irlandais de la justice, Charlie Flanagan, « C’est un cas sensible et je tiens à rassurer les gens sur le fait que tous les organismes publics concernés sont étroitement associés ».

Lisa Smith, était un soldat dans les forces de défense avant d’être transférée à l’armée de l’air. Convertie à l’Islam en 2010, elle avait quitté l’armée en 2011 pour suivre en Syrie, quatre ans plus tard, en 2015, son époux ; un djihadiste britannique, Sajid Aslam. De cette union naitra une petite fille.

Cependant, même si Lisa Smith reconnaissait avoir été endoctrinée et radicalisée, elle avait nié avoir jamais combattu en tant que djihadistes. Néanmoins, il était primordiale pour les autorités irlandaises de s’assurer  qu’elle n’avait dans aucune mesure été coupable d’actes terroriste et surtout qu’elle ne représenterait pas à l’avenir « une menace pour les biens et les personnes » dans le pays.

Le retour de Lisa, relançait en Irlande et en Europe le débat sur le rapatriement des combattants européens faits prisonniers en Syrie après la défaite de l’Etat Islamique et surtout celui de leurs familles détenues dans les camps de réfugiés contrôlés et par les forces kurdes et depuis peu par les forces turques également.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom