Eliminatoires Chan 2018/ retour Bénin # Togo: Une qualif au bout du suspens pour les Ecureuils

Eliminatoires Chan 2018/ retour Bénin # Togo: Une qualif au bout du suspens pour les Ecureuils

Au terme d’un match à deux visages et au bout du suspens des tirs aux buts où les 22 acteurs se sont essayés, le stade Général Mathieu Kérékou a exulté, ce dimanche 23 juillet 2017…

Chan Kenya 2018: Les Ecureuils locaux affrontent les Eléphants le 30 Mai

Lorsque Bassa Djeré envoie son tir (le 11è tir du Togo) sur la barre transversale de l’héroïque Steve Glodjinon. Les Ecureuils locaux se qualifient pour le second tour après le score nul (1-1) des 90 minutes, dans ces éliminatoires du Chan 2018.

Jamais le stade Général Mathieu Kérékou n’avait autant entretenu le suspens dans une rencontre de football. L’histoire retiendra qu’après le nul (1-1) du dimanche 16 juillet 2017 à Lomé, les Ecureuils locaux du Bénin ont éliminé les Éperviers du Togo au bout d’un match retour, où les 22 acteurs ont subi la loi des tirs aux buts. Après un nouveau nul (1-1), le Bénin l’emporte par huit tirs réussis contre sept.

Les joueurs des deux équipes n’ont pas rendu service aux cardiaques, tout comme la pluie d’avant match n’a rendu de service ni aux joueurs sur la pelouse, ni aux supporters. Mais, ce match doit être gravé dans le marbre. Tellement il y a eu de renversements de situations, que la victoire d’hier soir n’est pas loin d’un l’exploit. Comme à Lomé une semaine plutôt, les Ecureuils locaux sont bien rentrés dans leur match. Dans le même système de jeu (4-1-3-1), Oumar Tchomogo a envoyé ses poulains au charbon avec une belle assise défensive dont le patron est bien Nabil. Il a encore sorti un match assez propre et bien solide. Alors, Charbel Gomez, Jules Elegbede (sortie d’un banc à Lomé) et Marcellin Koukpo, ont montré que cette équipe a bien de la valeur, de la qualité. Ce trio a martyrisé la défense togolaise, il s’est procuré plusieurs occasions: Jules Elegbede (20’et 31’), Charbel Gomez (27’) et Ibrahim Ogoulola (29’), qui a prêté main forte au trident offensif béninois. Mais, ils ont manqué de précision et d’altruisme pour battre Bassa Djéri. Alors, les Eperviers ont semblé retrouver leurs ailes et ont failli créer le hold up, déjà lors de la 42è minute, puisque Abdou Saliou Tchatakora a manqué de peu la reprise du centre de Roberto Koidjo Sewonou.

Comme au match aller

Du retour des vestiaires, les Écureuils se sont présentés sur la pelouse peu praticable, avec les mêmes intentions. En témoigne l’accélération de Charbel Gomez sur le côté, mais don le centre n’a pu être repris par Jules Elegbede.

Mais, l’équipe du Bénin s’est exposée aux contres rapides des togolais qui ont failli être fatals. Hier soir, il y avait dans les buts béninois un Steve Glodjinou de classe. Il a entretenu presque à lui seul l’espoir d’une qualification béninoise. Il sauve les siens sur sa ligne, coup sur coup en deux tentatives du meilleur butteur du championnat togolais, Koidjo Sewonou, à la 47è minute. Et comme au match aller, le Bénin ouvre le score sur une tête de Waris Aboki, sur un coup franc de Mama Séïbou (1-0, 53’). Les togolais se jettent alors corps et âme dans la bataille. Et Steve Glodjinon (60’) encore impérial, a sorti la tentative de Tchatakora avant que Ramane Adjanakou ne sauve les meubles sur la deuxième tentative de Sewonou Koidjo. Mais, l’équipe n’a pas encore appris à garder un score, et comme à l’aller le Togo revient au score presque de la même manière. Sur une perte en milieu de terrain, partie à la limite du hors jeu, Koidjo Sewonou d’un tir tendu, a fini par battre Steve Glodjinon (1-1, 73’)

Héroïque Glodjinon

Avec cette égalisation, les pendules reviennent à l’heure et le match est relancé. La première équipe qui concède le second but peut dire au revoir à la qualification. Mais, plus rien ne sera marqué jusqu’au bout des 90 minutes et les cinq minutes d’arrêt de jeu. C’est donc aux tirs aux buts que la décision va se faire. Ce match a donc déjà la saveur d’un certain Bénin # Mali d’octobre 1996, comptant pour les éliminatoires Can Cadette 1997. 2-1 à l’aller à Bamako, 2-1 pour le Bénin au retour. Et le Mali arrache sa qualif en réussissant cinq tirs contre trois.

Et comme si l’histoire voulait se répéter, Gaston Houngbédji a vu Djéri arrêter son tir et Bouraïma Abdel a mis la balle dans les nuages. Tout le stade retient alors son souffle lorsque Steve Glodjinon sort le quatrième tir togolais. Le dernier tireur togolais avait la balle de la qualification mais son tir ricoche sur la barre transversale puis entre les buts avant de ressortir. L’arbitrage Willian Agbovi n’accord pas le but malgré la célébration entamée par les togolais. S’en est suivi un intermittent moment indécision où tous les joueurs ont tiré aux buts. Et Bass Djéri envoie le 11è tir du Togo sur la barre transversale pour offrir la qualification aux Ecureuils. Une soirée de football à suspense comme on l’aime et chacun, hier, peut se targuer de dire qu’il a été le témoin d’une soirée folle jamais vécu à Kouhounou❒

Quelques réactions

Jean-Paul Abalo, Entraineur du Togo

On a fait le match parfait. On aurait pu faire la différence dans le jeu. Mais, on a perdu sur une erreur d’arbitrage. On ne va pas en rester là. J’airais préféré que ça soit clair. L’équipe a retrouvé son jeu. Ça me fait mal pour les joueurs. Au début ils étaient crispés. Contrairement au match aller, ils ont montré leur jeu. Mais notre aventure s’arrête aux tirs aux buts.

Koulon Maklibé, Vice capitaine du Togo

On s’attendait à ça. On savait que le match serait difficile. Le Bénin joue à domicile et on savait que l’arbitrage ne serait pas de notre côté. On a des regrets, on voulait gagner et on a tout donné.

Vizir Touré, entraineur adjoint du Bénin

On est qualifiés… La manière ne compte pas. Tout le monde doit-être content. On a vu une équipe qui a bien joué. On ne peut qu’être fiers… Beaucoup de choses ont été corrigées (par rapport au match aller à Lomé). Le foot reste le foot… La force du Togo c’est de jouer le championnat. Je n’ai pas revu les images (pour voir si le cinquième tir du Togo est entré). Mais, dans le jeu, il y a eu des erreurs que l’arbitre n’a pas signalées. Après, le Togo a eu l’opportunité de continuer mais n’y est pas parvenu.

Séïbou Mama, capitaine du Bénin

C’est vrai, ils (les togolais) ont porté une réserve. Il reste à confirmer et la Caf va trancher. Mais nous nous sommes sereins. On a la qualification. C’est vrai que le prochain adversaire est le Nigeria mais ils (les joueurs) n’ont pas deux têtes. A nous de continuer le travail.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Che Guevara 4 semaines

    Felicitation!

    Mais on a du chemin a parcourir.
    Notre prochain adversaire le Nigeria n’est une petite equipe.

    L’etat de la pelouse etait deplorable…

    ce tableau d’indication de score en encore en 2017 laisse a desirer.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 4 semaines

    LA RESERVE DU TOGO CONTRE LE BENIN !
    SI LA VIDEO SURVEILLANCE DEVRAIT INTERVENIR DANS LE MATCH D’HIER ENTRE LE BENIN ET LE TOGO , JE PENSE QUE LE PENALTY LITIGIEUX SERAIT A L’AVANTAGE DES VISITEURS .
    SEUL L’ARBITRE A LE DERNIER MOT LORS D’1 MATCH SANS VIDEO DE SURVEILLANCE .
    TOUS LES QUOTIDIENS TOGOLAIS DE CE MATIN ONT TITRE:
    VICTOIRE DU BENIN GRACE AUX ERREURS DE L’ARBITRE !
    CERTAINS PLUS DUR ONT TITRE :
    LE TOGO ELIMINE A CAUSE DE LA MAUVAISE GESTION DU MATCH PAR L’ARBITRE
    ETC…
    UNE EQUIPE SERIEUSE VOULANT SE FAIRE RESPECTER EVITE TJOURS LA PERIODE DES PENALTIES ET CORRIGE PROPREMENT SON ADVERSAIRE PAR 2 , 3 OU 4 BUTS A 1 !
    MAIS AVEC CE TCHOMOGO TROP ET TRES LIMITE , ON NE PEUT QUE DEPENSER POUR ALLER EN EGYPT DISPUTER LE PROCES DU RESERVE .
    TRISTE PAYS CAR MANQUE D’AMBITION !
    NOUS N’AVONS AUCUNE AMBITION AU BENIN .
    ON PREFERE DEPENSER POUR ACHETER LES DEPUTES QUE DE DEPENSER POUR UN ENCADREMENT DIGNE ET RESPECTABLE DE NOS EQUIPES .
    LE TOGO SENIOR EST DIRIGE PAR CLAUDE LEROY CONNU SUR LA PLANETE TERRE DE FOOT.
    SON ADJOINT EST AUSSI UN EXPATRIE DIGNE DE CE NOM !
    CHEZ NOUS , ON PREFERE TRAITER CEUX QUI APPORTENT DES CRITIQUES CONSTRUCTIVES COMME ENNEMI !

    • Avatar commentaire

      Sauf ton respect, ne dis plus ‘nous’, moi j’ai des ambitions et je sais que beaucoup de Béninois en ont également, surtout pour le football.

      • Avatar commentaire
        FRANCK M MAKON 4 semaines

        JE ME MARRE DE TES JEREMIADES [ SEZ ]
        SEZ = S ANS E NERGIE AU Z IZI
        JE SUIS A DES ANNEES LUMIERE DE TOI PAR RAPPORT AUX COMMENTAIRES ET TU N’ETAIS QUE GARCON AU BIBERON QUAND JE SENIORS.
        J’AI TJOURS LOUE LES SERVICES DE TCHOMOGO CHEZ LES LOCAUX ET QUELQU’UN AYANT LA TETE BIEN PLACEE PEUT ME COMPRENDRE ….SAUF TOI NOUVEAU NE.
        C’EST LE MANQUE D’AMBITION QUI FAIT PEINDRE LA MAISON AVEC L’URINE DE LA VACHE AU LIEU D’UTILISER LA PEINTURE MODERNE .
        UNE FOIS ENCORE , PETIT [SEZ] LES BENINOIS N’ONT AUCUNE AMBITION !!!!COMMENTAIS SUR CE FORUM.
        TU N’AS QU’A TE PLAINDRE A COUR CONSTITUTIONNELLE CONTRE MOI !
        LES 10MILLIONS DE BENINOIS N’ONT AUCUNE AMBITION SINON CE N’EST PAS A UN TCHOMOGO QU’IL FAUT CONFIER LES ECUREUILS

  • Avatar commentaire
    aziz 4 semaines

    Les éperviers..ont fonçé sur les écureuils….mais manque de chance..et heureusement pour les écureuils…qui ont quand meme perdu beaucoup de poils…de leurs queues touffues…sans compter..la frayeur…et quelques pisses et crottes…laissées..partout..sur le terrain

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 4 semaines

    CE MESSAGE EST A L’ENDROIT DE NOS AUTORITES .
    LE FOOTBALL N’EST PAS LE PAG DE TALON , NI LE BUSINESS DE AJAVON .
    LE FOOTBALL , C’EST L’AUDACE ET L’ANTICIPATION .
    LE TOGO A PORTE RESERVE ET NOUS NE DEVRIONS PLUS DORMIR .
    IL NOUS FAUT DES CE JOUR PREPARER TOUS NOS ARGUMENTS AFIN D’AFFRONTER LE TOGO SUR LA TABLE DECISIONNELLE DE LA CAF DANS MOINS DE UNE SEMAINE CAR LE MATCH CONTRE LE NIGERIA SE JOUE DANS 3 SEMAINES !
    A VOULOIR CONFIER LA PREPARATION DE L’EXAMEN DU BEPC DE SON ENFANT A UN AUTRE ENFANT DU MEME NIVEAU QUE LUI QUOIQUE 1ER DE SA CLASSE NE GARANTI PAS LE SUCCES .
    UN PROF DIGNE DE CE NOM DIRIGE UNE CLASSE ET NOM UN ELEVE MERITANT POUR DIRIGER LES AUTRES ELEVES.
    TCHOMOGO EST UN BON JOUEUR ET NUL NE PEUT DEMONTRER LE CONTRAIRE …MAIS A ETRE BON ENTRAINEUR , IL FAUT DE LA CHANCE , DE LA BARAKA ET AUTRES ELEMENTS INDISPENSABLES …
    NOUS SOMMES QUALIFIES SOUS RESERVE DE LA CAF .
    SI AU FINISH NOUS PARVENONS A GAGNER CE PROCES , IL FAUT SAVOIR QUE LE NIGERIA SERA UN GOLIATH DIFFICILE A BATTRE PAR LE DAVID BENINOIS .

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 4 semaines

    SI POUR REUSSIR AU BEPC IL FAUT AVOIR PAR EXEMPLE 100 POINTS ET QU’UN ENFANT OBTIENNE LES 100 POINTS JUSTE , PEUT DIRE QUE CET ENFANT A UN AVENIR DEVANT LUI?
    NON ET NON !
    J’AI TOUJOURS PARLE DES LIMITES DE TCHOMOGO ET ON ME TRAITE DE;
    HAINEUX
    MAL POLI
    ENNEMI DE TCHOMOGO
    ET
    TOUS LES NOMS D’OISEAUX …
    IL EST DE NOTORITE QUE LE BENINOIS N’AIME PAS LA VERITE !
    TCHOMOGO EST A LA LIMITE ACCEPTABLE POUR DIRIGER LES LOCAUX .
    POUR LES ECUREUILS SENIORS IL FAUT UN VRAI ET RESPECTABLE BOSS [ PATRON ]
    LE TITRE DE L’ARTICLE AURAIT PU ETRE :
    UNE QUALIFICATION ASSORTIE DE RESERVE !
    CAR LE TOGO A PORTE RESERVE ET LA JUBILATION DE NOTRE [ VICTOIRE ] EST AUSSI SOUS RESERVE DE LA DECISION DE LA CAF !

  • Avatar commentaire
    sonagnon 4 semaines

    C’est avec plaisir comme beaucoup de béninois que j’ai suivi ce match. Et il faut noter, qu’au delà du résultat, nous avons du travail à faire pour rendre nos équipes vraiment compétitives.

    Si de manière incontestable, les jeunes ont du talant, il reste beaucoup de travail à faire, en commençant par un championnat régulier, une aide publique aux clubs, pas seulement aux fédérations, afin que le secteur du sport en général, et du foot en particulier joue le rôle qui est le sien.

    Celui de l’animation de la vie et de l’économie du sport comme c’est le cas dans tous les pays dynamiques du monde.