USA : l’avocat de l’actrice X attaque Donald Trump sur un autre front

USA : l’avocat de l’actrice X attaque Donald Trump sur un autre frontPhoto : LEAH MILLIS/REUTERS

Aux Etats-Unis, la nomination du juge Brett Kavanaugh pourrait être remise en cause après qu'une seconde femme ait décidé de se faire entendre dans le cadre d'accusations d'agressions sexuelles.

Relation USA – Canada : Donald Trump revient à la charge

Il y a quelques semaines, le docteur Chistine Blasey Ford, professeure en psychologie à l’université révélait avoir été agressée sexuellement par celui qui tente aujourd’hui de siéger au sein de la Cour suprême, le juge Brett Kavanaugh. À l’époque, ce dernier était âgé de 17 ans lorsqu’il aurait tenté d’abuser de Christine Ford, à l’occasion d’une soirée où l’alcool coulait à flots. Des accusations balayées d’un revers de la main par le principal intéressé qui a d’ailleurs confirmé au Sénat vouloir se faire entendre dans le cas d’une audition portant sur le sujet.

Problème ? De nouvelles accusations viennent de tomber. En effet, selon Deborah Ramirez, aujourd’hui âgée de 53 ans, le jeune Brett Kavanaugh aurait, à l’occasion d’une soirée organisée à l’université de Yale, sorti son sexe avant de la forcer à le toucher. Une déclaration qui est arrivée jusqu’aux oreilles de Kavanaugh avant que celui-ci ne les démentes vigoureusement. Selon lui, il s’agit ici de pur dénigrement de la part de personnes qui tentent de lui nuire.

Maître Avenatti disposerait d’informations “explosives”

Cependant, ces accusations doivent être prises au sérieux. C’est à ce titre que deux sénateurs démocrates ont décidé d’entamer une enquête. Selon la sénatrice d’Hawaï, madame Mazie Hirono, ces révélations seraient même « sérieuses, crédibles et inquiétantes ». De quoi remettre en cause la nomination du juge Kavanaugh au sein même de la Cour suprême ? S’il n’y a absolument rien de concret pour le moment, les démocrates eux, font pression afin de repousser la date du vote au mois de novembre prochain, après les élections de mi-mandat.

 Une demande continue qui semble prendre de plus en plus de poids grâce à ces allégations, d’autant plus que Michael Avenatti, l’avocat de Stormy Daniels semble être dans le coup. En effet, ce dernier aurait réussi à convaincre une femme d’apporter son soutien à Christine Blasey Ford avant d’avouer avoir des informations « explosives ». En effet, il aurait envoyé un mail à Mike Davis, l’homme supervisant les nominations au Comité judiciaire du Sénat américain, assurant être en possession de preuves selon lesquelles Brett Kavanaugh et ses amis « s’amusaient » à droguer de jeunes femmes avant d’abuser d’elles.

Cour suprême des USA : le candidat de Trump accusé d’agression sexuelle

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    F. M. M .(2018) Il y a 3 mois

    RIEN QUE DE MAUVAIS PERDANTS .CES DEMOCRATES ME FONT PITIE . LE JUGE KAVANAUGH A TRAVAILLE A DE HAUTES FONCTIONS SOUS GEORGES W BUSH ET NUL PENDANT LES DEUX MANDATS DE BUSH N’A PIPE MOTS POUR FAIRE DE FAUSSES ALLEGATIONS .DIEU CONTINUERA PAR PUNIR LES DEMOCRATES . AMEN

    • Avatar commentaire
      Alhinc Il y a 3 mois

      On vous l’a dit ! Les democrates veulent gagner du temps pour pouvoir passer les elections de mi-mandat à leur avantage et dèsigner un juge favorable à leurs idèes. Mais que vient faire dans cette histoire un dieu qui ne c’est jamais prononcè, au point qu’on doute de son existance !

    • Avatar commentaire

      Que vient faire Dieu dans cette affaire de mœurs?