Après la démonstration de force de Poutine : l’OTAN riposte

Après la démonstration de force de Poutine : l’OTAN riposteCrédit : ALEXANDER ZEMLIANICHENKO / POOL / AFP

En Europe du Nord, les récentes démonstrations militaires organisées par l'OTAN n'ont pas été du goût de Moscou qui a confirmé qu'une "riposte" allait bientôt être mise en place.

Après le commerce international, Donald Trump va s’attaquer à l’OTAN

Au mois de septembre dernier, la Russie organisait en Extrême-Orient, les plus grandes manœuvres militaires de son histoire. En effet, au cours de ces exercices, pas moins de 300 000 hommes, 36 000 véhicules blindés, 80 frégates et un millier d’avions de chasse ont paradé aux côtés de 6 avions et 24 hélicoptères chinois venus spécialement pour l’occasion.

L’OTAN décide de réagir, Moscou s’énerve

Un défilé militaire qui n’a pas vraiment été au goût de l’OTAN. En effet, l’organisation militaire internationale a décidé de sortir les muscles afin de répondre au Kremlin. Ainsi, ce sont 50 000 soldats venus de 31 pays différents qui se sont donnés rendez-vous du côté de la Norvège afin de prendre part à un exercice militaire, l’une des plus grosses manœuvres militaires depuis la fin de la Guerre Froide.

Endroit stratégique, la Norvège partage avec la Russie une frontière longue de 200 km, le message a donc été bien reçu par Moscou qui n’a pas hésité à critiquer ces « cliquetis d’armes » et a assuré qu’une riposte allait bientôt être mise en place. Pas de quoi effrayer Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’OTAN qui s’est félicité de cette démonstration, prouvant la capacité de l’organisation à rassembler et s’adapter. 

Le Kremlin fustige la provocation de l’OTAN

Une qualité importante selon lui, dans un monde où l’insécurité semble de plus en plus s’imposer. « Cet exercice “Trident Juncture” est une illustration de cette adaptation. C’est un exercice fictif, mais les leçons que l’on en tirera seront bien réelles. » Une déclaration qui devrait irriter un peu plus Moscou qui n’a de cesse de s’offusquer du nombre croissant d’exercices militaires en Europe du Nord. Une attitude qu’elle n’hésite pas à comparer à de la provocation et qui pousse le Kremlin à, lui aussi, agir afin de montrer qu’il est en mesure de répondre à une possible menace.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    La Doctrine Il y a 4 semaines

    l’OTAN n’est qu’un satellite du Pentagone. Ses membres suivent sans refl

  • Avatar commentaire

    Votre article est tendancieux et russophobe. l’otan, qui aurait du Disparaitre de par ses statuts à la fin de l’urss, cerne de toute part la Russie. Il est tout à fait normal que les russes s’entrainent à l’INTERIEUR de chez eux. D’autre part 300 000 russes + 6000 chinois…..cela ne fait jamais que 256 000 hommes de plus que l’otan….= les russes et les chinois ont trop peur…
    si les russes organisaient des petites manœuvres à 50 000 gusses au Mexique les “bienfaiteurs” de l’humanité le prendraient comment??? bonne journée er mes saliutations à l’ambassade us….

  • Avatar commentaire
    BELMILOUD Il y a 4 semaines

    L otan et Poutine veulent provoquer l irréparable.