Quand le torchon brûle entre deux stars respectées du milieu du football, les déclarations ne volent pas très haut en général. C’est bien le cas de l’affaire Fecafoot.

Il y a quelques heures, LNT vous informait d’un différend entre Antoine Bell, candidat à la présidence de la fédération camerounaise de football et Samuel Eto’o star planétaire du cuir rond. Ce qui était parti comme un petit différend semble prendre de l’ampleur au fur et à mesure que le temps passe.

Eh bien, dans ce différend, une autre ancienne star du football, Roger Milla semble avoir définitivement choisi son camp. Il s’en est directement pris à Eto’o en affirmant :  

« Qu’il sache que tôt ou tard il reviendra dans sa famille du football. Il n’a pas le droit de faire des bagarres avec des gens qu’il a appelé hier ‘mon père’. D’ailleurs, moi je ne veux plus qu’il m’appelle son père. Tant qu’il n’a pas changé de comportement, de trajectoire, qu’il ne m’appelle plus ‘son père’ ! Au début il m’écoutait et je ne sais pas s’il vous a dit que je laissais mon boulot à Montpellier pour aller le soutenir à Barcelone et j’ai continué à le soutenir jusqu’à ce qu’il dévie comme il est en train de le faire »

Une attaque qui ne pouvait rester longtemps sans réponse. Samuel Eto’o rappelant sa contribution pour l’unité au sein du football camerounais, accusant Roger Milla d’avoir « choisi de s’aligner derrière ceux qui étaient aux affaires, notamment Tombi à Roko et tous les autres qui avaient conduit notre football dans le précipice d’où nous souhaitions le sortir.  »

La guerre est donc officiellement déclaré au sein du football camerounais. Lire ci-dessous la réponse de Samuel Eto’o

LE FOOTBALL MA VIE…LES FOOTBALLEURS MA FAMILLE… J'ai écouté, surpris, des propos d'une rare ambiguïté de certains…

Posted by Samuel Eto'o on Monday, December 10, 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire